Afrique du Sud - Mali - Pan Afrique - RDC
CAN 2013 : le Mali retrouve les quarts, la RD Congo au tapis
Lundi soir à Durban, le Mali a assuré sa qualification pour les quarts de finale de la CAN 2013 en obtenant un match nul face à la RD Congo (1-1). Pourtant menés au score, et donc virtuellement éliminés, dès la 2e minute de jeu sur un penalty de Dieumerci Mbokani, les Aigles maliens sont revenus dans la partie grâce à Mamadou Samassa (14e). Un résultat qui permet aux partenaires de Seydou Keita de rallier les quarts de finale et d’affronter le pays hôte, l’Afrique du Sud, alors que l’aventure s’arrête là pour les Congolais.

Les rêves de qualifications de la RDC pour les quarts de finale de la CAN 2013 se sont écroulés ce lundi sur la pelouse du Moses Mabhida Stadium de Durban après un nouveau match nul face au Mali (1-1). Dans l’obligation de s’imposer face à la formation de Patrice Carteron, les Léopards Claude Le Roy, le sélectionneur congolais avait pourtant prévenu : ses hommes allaient attaquer sans relâche. Ce qui donnait lieu à une entame de match totalement décousue avec un poteau congolais après seulement 20 secondes de jeu, suivi d’un penalty provoqué par Momo Sissoko pour une faute sur Dida après seulement 30 secondes. Dieumerci Mbokani ne se faisait pas prier pour transformer la sentence et faire exulter les supporters (1-0, 3e). Un but qui qualifiait alors les Léopards au dépend des Aigles. Fautif sur le but, le milieu de terrain malien était proche de l’égalisation, mais sa volée été stoppée par un Robert Kidiaba vigilent (5e). Le ton était donné.

Dos au mur, le Mali poussé par son sélectionneur Patrice Carteron, se jetait alors à l’attaque et Mamadou Samassa était à la conclusion après un très bon travail de Tamboura sur le côté gauche de la défense congolaise (1-1, 14e). Un but qui inversait la hiérarchie et qualifiait désormais les Aigles après un quart d’heure de jeu intense. Sauf qu’une fois passé l’euphorie, le rythme retombait et le jeu devenait de plus en plus haché, avec une multiplication des fautes de part et d’autre. Il fallait attendre une tête malienne de Wagué pour voir le public frissonner (44e). Une action qui marquait la fin d’un premier acte qui s’annonçait pourtant prometteur, avant de finalement devenir fermé.

Première élimination en poules pour Le Roy

Dans l’obligation de marquer, Claude Le Roy lançait Trésor Mputu dès le retour des vestiaires à la place d’un Lualua discret. Un changement tactique qui permettait aux Léopards d’être plus présents dans le jeu et au joueur du TP Mazembe d’orienter les offensives de son équipe en trouvant les bons intervalles. Ce sont pourtant les Maliens qui étaient proches du 2e but sur une frappe anodine de Mamadou Samassa, sortie en corner par Kidiaba après une énorme faute de main qui aurait pu coûter cher (67e). Dans la foulée, Mulumbu alertait le portier malien qui lui aussi repoussait le danger (68e). Une action qui avait le mérite de relancer un match qui une nouvelle fois retombait dans un faux rythme.

Les Congolais, moins inspirés que lors du match face au Ghana (1-1), étaient même encore plus proches de l’élimination lorsque Kalilou Traoré (81e) et Cheik Diabaté (82e) touchaient tour à tour le poteau. L’attaquant de Bordeaux était une nouvelle fois mis en échec par Kidiaba sur une tête placée (90+1). Une dernière action qui venait sceller le sort des Léopardss dans la compétition, incapables de trouver une solution face au faux rythme des Maliens, mais surtout de se procurer des situations dangereuses aux abords de la surface de réparation adverse. Une déception pour leurs supporters, qui voient l’équipe être éliminée sans avoir perdu le moindre match et Claude Le Roy ne pas réussir à qualifier une équipe pour les quarts de finale du tournoi continental, chose qu’il avait toujours réalisée jusque là. De son côté, le Mali sera une nouvelle fois au rendez-vous des quarts et verra se dresser sur sa route le pays hôte, l’Afrique du Sud.

Le film du match

- Les compositions de départ :

Le onze de la RD Congo : Kidiaba - Mpeko, Mongongou, Kasusula, Zakuani - Makiadi, Mulumbu, Kaluyituka, LuaLua - Diba, Mbokani.

Le onze du Mali : Samassa - Tamboura, Wague, A. Coulibaly, Diawara - Sissoko, Samba Diakité, Keita, Samba Sow - Maïga, Samassa.


Afrique du Sud



 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com