France - Mali
Mali : Carteron sera traîné devant la FIFA
Prise de court par le départ de Patrice Carteron à la veille d’échéances cruciales, la Fédération malienne de football (FMF) ne va pas rester sans réagir. L’instance veut porter l’affaire devant la FIFA. Dans le même temps, elle a fait savoir qu’Amadou Pathé Diallo, l’adjoint du technicien français, dirigerait les Aigles lors des matches de juin.

Après avoir beaucoup subi et encaissé les coups ces derniers jours, la Fédération malienne de football (FMF) commence à riposter. Le départ soudain du désormais ex-sélectionneur des Aigles, Patrice Carteron, au TP Mazembe a placé la sélection malienne dans l’embarras alors qu’elle s’apprête à recevoir le Rwanda (7 juin) et le Bénin (14 juin) dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2014.

En raison de son comportement peu moral, le technicien français a rapidement vu une pluie de critiques s’abattre sur lui. Il n’avait pas hésité à se montrer à Lubumbashi, en compagnie de Moïse Katumbi, le président du TP Mazembe, lors d’un match de son nouveau club, dimanche, alors même qu’il était toujours sous contrat avec la FMF.

La FIFA va être saisie

Mercredi, Patrice Carteron a établi sa ligne de défense. "J’avais prévenu depuis un certain temps déjà que ma volonté était de partir après les deux matches qualificatifs pour la Coupe du Monde 2014, en juin à Bamako", indiquait le technicien français à Jeune Afrique, assurant s’être "beaucoup investi pour le Mali, dans des circonstances difficiles, puisque le pays est en guerre." Pour justifier son départ, l’ancien Stéphanois a aussi mis l’accent sur l’incertitude qui régnait, selon lui, sur son sort. "Mon contrat pouvait s’arrêter à la fin des éliminatoires", s’inquiétait-il.

Autant d’arguments qui n’ont pas convaincu Hammadoun Kola Cissé, le président de la FMF. "Patrice Carteron était lié avec le Mali jusqu’au 30 juin 2014, et jamais il ne m’avait dit qu’il souhaitait arrêter après les deux matches de juin comme j’ai pu le lire", s’est indigné le dirigeant. Il a également affirmé que les Aigles ne vont pas en rester là et s’apprêtent à porter l’affaire devant la FIFA au plus vite. L’instance internationale sera saisie par la FMF pour "rupture de contrat abusive".

Amadou Pathé Diallo nommé sélectionneur intérimaire

En parallèle, la Fédération malienne a montré qu’elle tournait clairement la page Carteron en indiquant que les Aigles seraient dirigés par Amadou Pathé Diallo, l’adjoint du technicien français, lors des rencontres de juin. L’ancien international malien n’est pas un novice à ce poste, qu’il a déjà occupé en assurant l’intérim après le départ d’Alain Giresse en 2012. "Je ne sais pas si la Fédération souhaite que je dirige les matches de juin. Je suis tout à fait disposé à le faire. Je n’ai pas de nouvelles", avait affirmé Patrice Carteron mercredi.

Engagement sincère ou déclaration d’intention visant à se racheter et à faire passer la pilule ? Hammadoun Kola Cissé a tranché, en révélant que le technicien français ne serait pas aux commandes en juin. C’était sans doute la meilleure décision à prendre. Quelle aurait été la crédibilité de Patrice Carteron aux yeux d’un groupe qu’il n’a pas hésité à quitter sans crier gare ?


*Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles Afrik-Foot, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.




France



 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com