Musik

  ARTISTE   STYLE   PAYS   ANNÉE   LABEL  

Ziskakan

Maloya / Réunion

Fin des années 70, dans l'île de la Réunion, des écrivains, des poètes et des musiciens se mobilisent en faveur de la langue créole et de la culture Réunionnaise. Dans ce contexte, l'association Ziskakan voit le jour en 1979, à l'instigation d'un groupe d'amis entraîné par Gilbert Pounia. C'est dans les "kabars" (du mot malgache "kabary"qui veut dire "assemblée") que le maloya s'écoute, se vit, se joue avec ses instruments de prédilection : le rouleur (cheval tambour de basse que l'on chevauche), le bobre (arc musical), le kayamb (boîte en tige de fleurs de canne contenant des graines que l'on agite à plat). A partir de ce blues, Gilbert Pounia va asseoir sa création, imaginant au fil des scènes et des enregistrements, un maloya contemporain nourri des vertus de la créolisation insulaire: cocktail de métissages de descendants d'Africains, d'Européens, d'Indiens, de Chinois et de Métis. En 1992, ce syncrétisme musical va rencontrer les oreilles attentives de PHILIPPE CONSTANTIN, regretté responsable chez Polygram, puis de l'autre côté de l'Atlantique, celles de Chris Blackwell, patron du fameux label "Island". C'est en 1994 que le travail est mondialement reconnu (tournée en Europe, en Afrique, aux Etats-Unis, au Canada...) et aboutit à diverses récompenses : classement au Top Ten Californie (1994) , meilleur groupe et meilleur artiste d'Afrique de l'Est aux Kora Arwards d'Afrique du Sud (1997) ... Gilbert Pounia peut se prévaloir d'avoir fréquenté, entre autres, Baba Maal, Angélique Kidjo, Kassav', Michaël Brook, Ismaël Lo, Stéphane Belmondo, Remy Walter, Loy Erlich, Phil Delire, Richard Bohringer, Emmunuelle Beart, Maxime Laope, Le Roi Kaf, Gramun Lélé, Firmin Viry, Bernard Brancard, Dany Glover, Raoul de Suza, Etienne Bobre, Eric Cantona, Jean Michel Valé + Claire, Thierry Mineau, Richard Bertrand, José Palmer, René Lacaille, Alain Peters, Rahul Vohra, Rupak Kulkarni, Suresh Fiddartha, Gazzi Radhika, Chaurafia (INDE) ... Fin des années 90, Ziskakan, prenant appui sur l'imaginaire et les instruments du cru (enrichis de bongos, congas,sitar, tabla, harmonium...), amorce un retour vers l'acoustique, démarche qui a pour résultat de dynamiser avec bonheur le côté entêtant et fataliste du lyrisme créole. Pour preuve, l'album "4 TI MO", enregistré à la Réunion sous l'égide du renommé réalisateur et bassiste Mishko M'Ba vient de se vendre à 12.000 exemplaires dans l'île (pour une population de 600.000 habitants !). Depuis 2000, de nouveaux évènements prometteurs s'enchaînent, notamment, la participation bénéfique au Strictly Mundial de Saragosse (Espagne). "4 TI MO" est une sorte de galette d'anniversaire puisque Ziskakan fêtait en 2000 ses 20 ans ! Et puis Ziskakan c'est aussi la promotion, le soutien et la production de jeunes musiciens, visant à l'émergence des identités musicales et culturelles de l' Océan Indien : production des premiers enregistrements de Baster, de Danyel Waro (Gafourn) et Zoon (Lézard vert), découverte de Gramoun Lélé, Rwa Kaf, Salem Tradition, etc.

Albums

Live au Casino de Paris

Rimayer

4 ti mo

Soley Glasé

Kaskasnicola

10 Zan

Bato fou


Une info sur cet artiste ? Aidez-nous à compléter sa fiche !