Afrique du Sud - Mali - Nigeria - Pan Afrique
CAN 2013 : le Nigeria surclasse le Mali pour s’offrir sa finale !
Mercredi soir à Durban, à l’issue d’une demi-finale parfaitement maîtrisée, le Nigeria s’est ouvert les portes de la finale de la CAN 2013 en dominant très nettement le Mali (4-1). Les Super Eagles ont tué tout suspens dès la première période en trouvant le chemin des filets à trois reprises, avant de gérer leur avance au retour des vestiaires. En finale, ils affronteront le vainqueur de l’opposition entre le Ghana et le Burkina Faso.

De notre envoyé spécial au Moses Mabhida Stadium de Durban

Les Super Eagles verront Johannesburg ! 19 ans après son dernier succès en Coupe d’Afrique des nations (1994), le Nigeria s’est hissé avec brio en finale de la CAN 2013 en dominant très largement une pâle équipe du Mali. Les coéquipiers de John Mikel Obi n’auront mis qu’une période à tuer tout suspens dans cette partie, avec trois buts inscrits. Ils auront juste hésité le temps du traditionnel round d’observation. Quelques minutes pendant lesquels, visiblement crispées par l’enjeu, les deux équipes mettaient du temps à entrer dans la partie.

Une première période fatale au Mali

Mais les Nigérians se montraient déjà les plus entreprenants avec la possession du ballon. Pas de quoi inquiéter toutefois les Maliens, qui se procuraient la première occasion du match sur une tête de Seydou Keita, de peu à côté, après un corner (12e). Une action qui donnait confiance aux Aigles et dans la foulée, Momo Sissoko s’essayait à la frappe de loin, de peu au-dessus des buts de Vincent Enyema (13e). Mais en se découvrant, les hommes de Patrice Carteron laissaient des espaces aux attaquants des Super Eagles et il fallait un réflexe du pied de Mamadou Samassa pour contrer Emmenuel Emenike, lancé dans le dos de la défense (15e).

John Mikel Obi était à son tour proche de l’ouverture du score, mais sa volée lointaine venait frôler les cages de Samassa (22e). Prenants l’ascendant, les Nigérians allaient finir par trouver la faille lorsque sur un très bon travail de Victor Moses, qui mystifiait son vis-à-vis d’un petit pont, Elderson Echiejile était à la conclusion pour placer une tête plongeante victorieuse (0-1, 25e). Sonnés par ce but, les Maliens se désorganisaient et le Nigeria en profitait pour doubler la mise par l’intermédiaire de Brown Ideye, servi aux six mètres par Emenike (0-2, 30e).

Désormais à 90 minutes du titre

Première fois que les Aigles sont menés de deux buts depuis le début du tournoi. Et l’addition devenait salée lorsque Emenike s’offrait un doublé sur un coup franc détourné par le mur (0-3, 4e). Un score lourd pour les Aigles à la pause, mais logique vu l’implication des protégés de Stephen Keshi. Patrice Carteron avait beau tenter de changer de tactique avec les entrées de Cheik Fatamandy Diarra et Cheik Diabaté en début de seconde période, mais c’était sans compter sur des Super Eagles qui géraient leur match et procédaient par des contres incisifs. Sur l’un d’eux, Musa, lancé dans le dos de la défense malienne allait battre une nouvelle fois Samassa (0-4, 60e).

Les Super Eagles étaient décidément trop forts ce soir face à des Maliens timides et empruntés, qui parvenaient tout de même à sauver l’honneur grâce à Cheik Fatamandy Diarra (1-4, 75e). En 4 confrontations jusque-là à la CAN, le Mali n’avait jamais réussi à battre le Nigeria. La série va désormais jusqu’à 5. Il va cependant vite falloir que ce revers soit digéré pour que l’équipe tente d’aller chercher la 3e place ce samedi, comme c’était le cas en 2012, au Gabon et en Guinée Equatoriale. De son côté, le Nigeria attend de pied ferme le vainqueur de l’opposition entre le Ghana et le Burkina Faso, en caressant un peu plus son rêve de sacre continental.

Le film du match

- Les compositions de départ :

Le onze malien : Samassa - Tamboura, Wague, N’Diaye, Diawara - Kalilou Traoré, Sissoko, Keita, Mahamane Traoré - Maïga, Samassa.

Le onze nigérian : Enyeama - Echeijile, Omeruo, Oboabona, Ambrose - Onazi, Mikel, Mba - Moses, Emenike, Ideye.


Afrique du Sud



 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com