21 août 2014 / Mis à jour à 23:53 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Libye
Libye : Tripoli refuse de céder face aux milices armées

Depuis plusieurs jours, des milices armées occupent plusieurs ministères, réclamant le départ de plusieurs hauts responsables qui ont occupé des fonctions sous le régime de Mouammar Kadhafi, rapporte RFI. Face à cette situation, Tripoli refuse de céder aux revendications des groupes armés. A l’instar du ministre de la Défense Mohammed al Bargathi, dont le cabinet est assiégé par des milices armées depuis plusieurs jours, qui a finalement renoncé à sa démission mardi. "Le Premier ministre Ali Zeidan a demandé au ministre de la Défense de renoncer à sa démission et le ministre a fait part de sa compréhension, tenant compte des circonstances que traverse le pays et a affirmé qu’il continuait dans ses fonctions", a précisé le gouvernement dans un communiqué. Quelques heures plus tôt, Mohammed al Bargathi, qui avait annoncé son intention de quitter le gouvernement, avait déclaré : "Je ne pourrai jamais accepter que la politique puisse être exercée par le pouvoir des armes. Il s’agit d’une attaque contre la démocratie que j’ai juré de protéger."


Libye en bref
De nouveaux combats ont fait rage à l’aéroport de Tripoli, capitale de la Libye, ce dimanche, entre des milices islamistes de la ville de Misrata, Gharyan et Zawiya aux milices de la brigade de...

L’évacuation des ressortissants égyptiens en Libye se poursuit. Mercredi, sept avions égyptiens ont atterri à l’aéroport international de Gabès-Matmata, au sud de la Tunisie. Selon le commandant de...

Les affrontements entre milices rivales autour de l’aéroport de la capitale libyenne Tripoli ont repris ce jeudi, après deux jours d’une accalmie relative, affirme un responsable de la sécurité. Les...


derniers articles Libye
Le consulat général du Maroc a Tripoli a été la cible, mardi, de tirs croisés entre factions rivales, sans faire de victimes.

Les médias tunisiens font état de l’existence de tunnels, destinés au trafic d’armes, reliant l’Algérie, la Tunisie et la Libye. Mais le ministère de l’Intérieur a démenti cette...

Le général rebelle khalifa Haftar a revendiqué les raids aériens menés ce lundi sur la capitale libyenne, Tripoli.


à la une




en bref