5 mai 2015 / Mis à jour à 16:30 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Libye
Libye : Tripoli refuse de céder face aux milices armées

Depuis plusieurs jours, des milices armées occupent plusieurs ministères, réclamant le départ de plusieurs hauts responsables qui ont occupé des fonctions sous le régime de Mouammar Kadhafi, rapporte RFI. Face à cette situation, Tripoli refuse de céder aux revendications des groupes armés. A l’instar du ministre de la Défense Mohammed al Bargathi, dont le cabinet est assiégé par des milices armées depuis plusieurs jours, qui a finalement renoncé à sa démission mardi. "Le Premier ministre Ali Zeidan a demandé au ministre de la Défense de renoncer à sa démission et le ministre a fait part de sa compréhension, tenant compte des circonstances que traverse le pays et a affirmé qu’il continuait dans ses fonctions", a précisé le gouvernement dans un communiqué. Quelques heures plus tôt, Mohammed al Bargathi, qui avait annoncé son intention de quitter le gouvernement, avait déclaré : "Je ne pourrai jamais accepter que la politique puisse être exercée par le pouvoir des armes. Il s’agit d’une attaque contre la démocratie que j’ai juré de protéger."


Libye en bref
Près de 7 000 migrants illégaux ont été arrêtés au large de la Libye alors qu’ils tentaient de rejoindre l’Europe par la mer, a annoncé ce lundi un responsable libyen. Originaires d’Afrique pour la...

L’annonce de la mort des deux journalistes tunisiens, Sofiène Chourabi et Nadir Ktari, disparus en Libye en septembre 2014, a suscité, ces dernières heures, une confusion totale en Tunisie. Selon des...

Le président de la République tunisienne, Béji Caïd Essebsi, a indiqué, lundi, que la situation actuelle en Libye a coûté à la Tunisie 5,7 milliards de dollars, lors d’une conférence de presse dans le...


derniers articles Libye
Près de 7 000 migrants qui tentaient de rejoindre l’Europe en traversant la Méditerranée ont été arrêtés sur les cotes libyennes.

Ils sont plus de 3600 migrants à avoir été secourus en mer, ce samedi, au large de la Libye où les bateaux continuent d’embarquer en masse.

Confusion totale en Tunisie après l’annonce, mercredi, par des responsables libyens, de l’assassinat de deux journalistes tunisiens par un groupe terroriste.


à la une




en bref