8 février 2016 / Mis à jour à 20:17 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Libye
Libye : Tripoli refuse de céder face aux milices armées

Depuis plusieurs jours, des milices armées occupent plusieurs ministères, réclamant le départ de plusieurs hauts responsables qui ont occupé des fonctions sous le régime de Mouammar Kadhafi, rapporte RFI. Face à cette situation, Tripoli refuse de céder aux revendications des groupes armés. A l’instar du ministre de la Défense Mohammed al Bargathi, dont le cabinet est assiégé par des milices armées depuis plusieurs jours, qui a finalement renoncé à sa démission mardi. "Le Premier ministre Ali Zeidan a demandé au ministre de la Défense de renoncer à sa démission et le ministre a fait part de sa compréhension, tenant compte des circonstances que traverse le pays et a affirmé qu’il continuait dans ses fonctions", a précisé le gouvernement dans un communiqué. Quelques heures plus tôt, Mohammed al Bargathi, qui avait annoncé son intention de quitter le gouvernement, avait déclaré : "Je ne pourrai jamais accepter que la politique puisse être exercée par le pouvoir des armes. Il s’agit d’une attaque contre la démocratie que j’ai juré de protéger."


Libye en bref
Le ministre algérien des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, a reçu samedi à Alger, l’ambassadeur du Maroc en Algérie pour porter à sa...

Des membres présumés de l’organisation terroriste de l’Etat islamique (EI) ont attaqué ce jeudi des installations pétrolières proches du terminal de Ras Lanouf sur la côte Méditerranéenne de la Libye,...

Le groupe armé Etat islamique, qui a aussi installé ses bases en Libye, a revendiqué l’attentat-suicide qui a tué jeudi six personnes, dont un bébé, à un point de contrôle à l’entrée de la ville...


derniers articles Libye
Le nombre de combattants de l’organisation de l’Etat islamique (EI) présents en Libye a doublé, passant de 2000 à près de 5000, selon Washington.

Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a démenti, ce mardi, toute velléité de la France d’intervenir militairement, en Libye, contre l’organisation Etat...

Suite au rejet, par le Parlement, du gouvernement d’union nationale en Libye, un autre sera proposé dans dix jours.


à la une




en bref