Algérie - Côte d’Ivoire - Golfe arabo-persique
Lekhwiya : Belmadi, Bougherra, Koné... L’Afrique sacrée au Qatar
Lekhwiya a conservé son titre de champion du Qatar au lendemain de son nul face à Al Arabi (1-1). À deux journées de la fin, les hommes de Djamel Belmadi possèdent sept points d’avance sur leur premier poursuivant. Depuis son accession à l’élite il y a deux ans, le club de Doha règne en maître sur le football qatari.

Et de deux pour Djamel Belmadi !Le technicien algérien est décidément inarrêtable : deux ans à la tête de Lekhwiya et déjà deux titres. L’ancien milieu de l’OM, qui s’est mué en entraîneur à succès en s’asseyant sur le banc, a en effet assuré le titre de champion du Qatar à deux journées de la fin.

Il aura suffit d’un nul (1-1) face à Al Arabi pour que le club qatari conserve sa couronne. Un juste retour des choses pour le coach de 36 ans, considéré comme l’un des meilleurs du Golfe. Car les statistiques ne mentent pas : meilleure défense du championnat (12 buts encaissés) et troisième meilleure attaque (33 buts marqués), Lekhwiya dominé la Qatar Stars League, s’assurant donc du coup d’un deuxième titre de rang.

Lekhwiya avant le PSG ?

A noter que le double champion est le plus gros budget du Qatar depuis que le Cheikh Tamim bin Hamad al-Thani, propriétaire également du Paris-Saint-Germain, a racheté le club. Ce qui explique un effectif qui sent bon la Ligue 1. De l’Algérien Madjid Bougherra à l’Ivoirien, Bakari Koné , en passant par le Guinéen Dame Traoré et le Burkinabè Moumouni Dagano, ils sont nombreux à être passés par la France. L’Afrique est également à l’honneur dans cet effectif cosmopolite où figurent aussi le Sénégalais Baba Malick Ndiaye, l’Algérien Karim Boudiaf, le Marocain Amine Lecomte et l’Ivoirien Lassina Diaby.

Mais, le titre à peine digéré, il est l’heure pour Madjid Bougherra de tourner la page. Et le défenseur algérien ne perd pas de vue les prochaines échéances de l’équipe. Pour l’ancien joueur des Rangers, ce titre "n’est qu’un début" et il nourrit d’autres ambitions, plus continentales. "Le fait de terminer champion à deux journées de la fin du championnat nous permettra de pouvoir nous concentrer sur la Ligue des champions asiatique qui constitue notre prochain objectif et pour lequel nous consacrerons toute notre énergie", a confié le défenseur des Fennecs, tout sourire.

Même son de cloche du côté du coach. "D’autres compétitions nous attendent. Nous allons maintenant préparer la Coupe du Prince puis celle du Roi ainsi que la Ligue des champions d’Asie. Nous n’allons pas nous arrêter là, nous avons une forte envie de réaliser d’autres succès, nous en avons les moyens, dira-t-il tout sourire après avoir reçu le trophée. Il n’y a pas de secret, c’était une saison difficile où tout le monde, joueurs, staffs technique et administratif, a travaillé dans un esprit de groupe. Nous avons aussi une équipe constituée de jeunes joueurs et d’éléments d’expérience, une complémentarité qui a donné plus de solidité au groupe. Mais c’est surtout l’esprit professionnel des joueurs qui a le plus contribué à ce sacre. Ils ont toujours été disponibles et s’appliquaient parfaitement dans leur travail."


Algérie



 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com