Musik

  ARTISTE   STYLE   PAYS   ANNÉE   LABEL  

Oum Kalsoum

Maghreb traditionnel / Egypte

La voix d'Oum Kalsoum vit encore. Elle reste une référence en Egypte et dans le monde arabe. Longtemps après sa mort, le mythe de " l'Astre d'Orient " ne s'est pas éteint. Elle naît autour de 1904 à Tamayet al-Zahira dans la province de Dakahlièh en Egypte. Son père, iman pauvre de ce village perdu du delta du Nil, lui apprend la récitation et la lecture des textes coraniques et c'est en psalmodiant le Coran qu'elle découvre alors sa sensibilité au chant, à la musique et à la splendeur de sa voix. Enfant, habillée en garçon, elle anime dans des villages des fêtes profanes et religieuses aux côtés de son père et de son frère. En 1920 elle monte au Caire pour y chanter l'amour de sa voix souple et puissante. En dix ans elle deviendra la plus grande chanteuse d'Egypte puis, notamment avec l'avènement de la république de Nasser, celle du monde arabe. Elle a su s'entourer des plus grands poètes (Ahmed Rami, Ahmed Chaouki) et compositeurs arabes (Zakaria Ahmed, Riad Essoumbati, Mohammed Abdelwahab) de tous les temps et a mit sa voix au service de l'amour et de la cause arabe. Quand elle chante le tarab saisit les auditeurs. Le tarab est, selon l'écrivain Naguib Mahfouz, "le paroxysme de l'émotion, de l'amour, dans la jouissance de la beauté". Les chansons d'Oum Kalsoum durent, en raison des innombrables variations de sa sublime voix, environ une heure. C'est le cas de "Al Atlal" (Les ruines), l'une de ses plus célèbres, où elle chante comme à son habitude les tourments de l'amour. Elle apparaît également au cinéma dans plusieurs films où, de sa voix magique, elle fait vibrer tout le monde arabe. Surnommée "l'astre de l'orient" et "la cantatrice du peuple" elle exerce sur les masses une sorte d'envoûtement lié aux thèmes de ses chansons (l'amour & le sentiment religieux) mais aussi à l'authenticité de ces chants, purs de toute influence occidentale. Amie et complice du président égyptien Jamal Abdel Nasser, ils furent tous deux un symbole de l'unité nationale de l'Egypte. On raconte d'ailleurs qu'à la suite d'une tournée mondiale entreprise à la fin des années 60, elle aurait investi plus de quatre millions de dollars, fruits de cette tournée, pour la reconstruction de son pays frappé par la débâcle. Elle fut, bien sur, reconnue internationalement et c'est notamment produite de nombreuses fois en Europe. En 1967, le Figaro a écrit d'elle : "La Callas, plus Edith Piaf, plus Mahalia Jackson et l'on aurait à peine une petite idée de ce que représente Oum Kalsoum". Elle décède au Caire le 3 février 1975. Elle a eu les plus grandes funérailles de tous les leaders arabes, artistes et politiques confondus. Au même titre que les pyramides elle reste une figure emblématique de l'Egypte.

Albums

Diva Of Arab Music

Ifrah Ya Qalbi

Magie de l'Orient (réédition)

Oum Kalsoum - Best Of

La Diva, Vol. 5 Best of

Les Grands compositeurs Vol.3

Les Grands compositeurs Vol.1


En savoir +

Article d'Afrik sur Oum Kalsoum

Vidéo

Hommage à Oum Kalsoum, Les Orientales, été 2001.

Plus de vidéos et d'info sur Oum Kalsoum sur mondomix.com

Une info sur cet artiste ? Aidez-nous à compléter sa fiche !