Bob Marley et son héritage Africain


Lecture 6 min.
Bob Marley
Bob Marley

Bob Marley, l’icône mondiale du reggae, a transcendé les frontières géographiques et culturelles avec sa musique engagée et ses paroles inspirantes. Mais peu de gens connaissent l’importance de l’Afrique dans la vie et l’œuvre du légendaire chanteur jamaïcain.

Né le 6 février 1945 dans le village rural de Nine Mile, paroisse de Saint Ann, en Jamaïque, Bob Marley a été profondément influencé par les racines africaines de son héritage. Son père, Norval Sinclair Marley, était un Jamaïcain blanc d’origine anglaise, tandis que sa mère, Cedella Booker, était une Jamaïcaine noire. Norval Sinclair Marley était officier de la Royal Navy de l’Empire britannique, puis surintendant de plantations jamaïcaines. Sa mère Cedella Booker, connue sous le nom de Mama Marley, était chanteuse de reggae et écrivaine.Cette fusion des cultures a façonné la sensibilité de Marley, lui donnant une perspective unique sur le monde. Mais aussi une connexion profonde avec l’Afrique.

Une connexion profonde avec le Continent Mère

Dès son plus jeune âge, Bob Marley était fasciné par l’histoire et la culture africaines. Il a été influencé par des figures telles que Marcus Garvey, le leader du mouvement panafricain, dont les idées ont imprégné de nombreux aspects de la philosophie de Marley. Les paroles de Garvey, prônant la fierté noire et l’unité africaine, ont résonné avec Marley et ont inspiré bon nombre de ses chansons les plus emblématiques.

L’une des manifestations les plus évidentes de l’engagement de Bob Marley envers l’Afrique était sa musique elle-même. Il a souvent incorporé des éléments de musique africaine dans ses chansons, en utilisant des rythmes traditionnels et des instruments comme le nyabinghi, une forme de tambour jamaïcain d’origine africaine. Des chansons telles que « Africa Unite » et « Zimbabwe » reflètent son appel à l’unité africaine et à la solidarité entre les peuples du continent et de la diaspora.

En 1978, Bob Marley a organisé le célèbre concert « One Love Peace » à Kingston, en Jamaïque, où il a invité les dirigeants politiques rivaux Michael Manley et Edward Seaga à se rejoindre sur scène pour unir symboliquement leur pays déchiré par la violence politique. Lors de cet événement historique, Marley a prononcé un discours passionné appelant à la réconciliation et à l’unité, s’inspirant des idéaux de paix et d’harmonie africains.

Un soutien aux mouvements de libération de l’Afrique

Outre son engagement musical, Bob Marley a également exprimé son soutien à divers mouvements de libération africains, notamment le Mouvement de Libération du peuple Azanien (Azanian People’s Liberation Movement) en Afrique du Sud et le Mouvement de Libération du Mozambique (Mozambique Liberation Movement). Il a participé à des concerts de solidarité et a utilisé sa renommée mondiale pour sensibiliser aux luttes des peuples africains pour l’indépendance et la justice.

La connexion entre Bob Marley et l’Afrique va bien au-delà de la musique et de l’activisme politique. Pour Marley, l’Afrique représentait un lieu de retour aux sources, un lieu de spiritualité et de rédemption. Il a souvent évoqué l’idée d’un retour en Afrique, exprimant son désir de s’installer sur le continent et de contribuer à son développement.

Bien que Bob Marley soit décédé prématurément en 1981, son héritage continue de résonner à travers le monde, et son lien avec l’Afrique demeure vivant. Sa musique continue d’inspirer des générations entières et son message d’amour, d’unité et de justice résonne particulièrement fort sur le continent africain. Bob Marley était bien plus qu’un chanteur de reggae célèbre ; il était un fervent défenseur de l’Afrique et de sa diaspora, un prophète de l’unité mondiale et un véritable fils de l’Afrique.

Les disciples africains de Bob Marley

Alpha Blondy, Côte d’Ivoire, sans aucun doute l’un des artistes reggae les plus célèbres d’Afrique. Fortement influencé par Bob Marley, il a même enregistré des reprises de certaines de ses chansons.

Tiken Jah Fakoly
Tiken Jah Fakoly

Tiken Jah Fakoly, artiste ivoirien engagé. Ses paroles militantes et ses rythmes reggae ont trouvé un large écho en Afrique et au-delà, faisant de lui l’un des porte-étendards du reggae africain.

Lucky Dube, Afrique du Sud, était un chanteur et compositeur sud-africain assassiné en 2007. Sa musique fusionnait le reggae avec des éléments de musique traditionnelle sud-africaine. Il a souvent exprimé son admiration pour le message de paix et de justice sociale véhiculé par Marley.

Rocky Dawuni fut influencé par la musique de Bob Marley depuis son plus jeune âge. Il a intégré les rythmes reggae dans sa propre musique, créant un son unique qui célèbre les traditions africaines tout en faisant écho aux messages universels de Marley.

Rita et Bob Marley ont partagé l’amour de l’Afrique

Rita et Bob Marley ont tous deux partagé une passion pour l’Afrique et ses cultures. Ensemble, ils ont effectué plusieurs voyages sur le continent, notamment en Éthiopie. C’est là où ils se sont convertis à la foi rastafari, une religion qui trouve ses racines en Afrique. Elle prône l’unité, la spiritualité et le respect de la nature.

Après la mort de Bob en 1981, Rita Marley a poursuivi son engagement envers la musique et les idéaux de son mari. Elle a continué à enregistrer et à se produire en solo, tout en s’impliquant dans des projets philanthropiques en Afrique. Notamment à travers la Fondation Bob Marley. La Fondation fait la promotion de l’éducation et du bien-être des enfants en Jamaïque et en Afrique.

Rita Marley
Rita Marley

Rita Marley est également connue pour son travail de sensibilisation sur les questions de santé en Afrique. En particulier dans la lutte contre le VIH/SIDA. Elle a créé la Fondation Rita Marley pour le Développement Africain. Ainsi, elle a lancé plusieurs initiatives visant à fournir un accès aux soins de santé et à promouvoir l’éducation sur le VIH/SIDA dans de nombreux pays africains.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter