31 octobre 2014 / Mis à jour à 11:15 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
dossier

Darfour
Le 26 février 2003, le Front de libération du Darfour lançait sa première attaque contre les forces armées soudanaises dans le Djebel Marra. Le mouvement rebelle, formé par les tribus de cette région de l’ouest du Soudan souhaitait que le gouvernement s’intéresse davantage au développement des régions périphériques du pays et qu’il fasse cesser les razzias cycliques menées par les miliciens janjawids. Le président Omar el Béchir répondit par la force. Depuis, les violences se poursuivent et visent essentiellement les populations civiles. Elles ont fait plus de 200 000 morts et 2 millions de déplacés.


Mandat d’arrêt contre El-Béchir : quelles conséquences pour le Soudan ?

Soudan : la CPI s’attaque à El-Béchir

Un pas vers la paix au Darfour

Bombardement meurtrier au Darfour

Darfour : les espoirs de paix s’éloignent

La Chine prête à s’engager dans le règlement du conflit au Darfour

Les rebelles du Darfour parlent d’une voix pour aller à la paix

L’ ONU bientôt au secours du Darfour

Les attaques contre le personnel humanitaire entravent les secours au Darfour

Sarkozy et Brown en plein Darfour


Darfour : Nocky Djedanoum lance « Voix africaines, Voix Universelles »

Conférence sur le Darfour : pour le concret, il faudra attendre septembre

Darfour : le Soudan et l’UA absents de la conférence internationale de Paris

Darfour : Ban Ki-Moon critiqué pour sa lecture de l’origine du conflit

Darfour : Omar el-Béchir accepte sans condition le déploiement d’une force internationale

Darfour : Bernard Kouchner fait marche arrière

Darfour : chronique d’un massacre annoncé

Darfour : les rebelles combattent les rebelles

Khartoum signe un accord avec la principale faction rebelle

« Le conflit du Darfour n’est pas racial »


à la une




en bref