Afrique du Sud - Algérie - Angola - Burkina Faso - Côte d’Ivoire - Maroc - Nigeria - Pan Afrique - Sénégal - Sierra Leone - Tunisie
Le week-end des Africains d’Europe – 16
Dans les cinq grands championnats européens, les Africains ont connu des fortunes diverses. Si Mateus Manucho et Younes Belhanda ont assuré le spectacle respectivement en Liga et en Ligue 1, le Burkinabé Charles Kaboré et le Marocain Ahmed Kantari n’ont pas été à la fête. Afrik-foot revient sur un week-end riche en émotions.

- En hausse

Mateus Manucho (Real Valladolid) : L’homme qui a fait tremblé le Real Madrid. Auteur d’un doublé ce samedi sur deux corners, l’attaquant angolais reprend le ballon d’un plat du pied à bout portant et d’une tête pour permettre à son équipe de mener face à la Maison Blanche. Mais son doublé ne suffira pas pour battre les Madrilènes qui s’imposent au final (2-3). Quant au joueur de 29 ans, il porte son total de buts à 6, après 11 matchs disputés.

Younes Belhanda (Montpellier) : Transparent lors des dernières rencontres de son équipe, l’international marocain s’est ressaisi et de quelle manière en animant comme il sait bien le faire le jeu des Héraultais. Avec à la baguette, un but, le 3e inscrit à la 67e minute à l’entrée de la surface d’un enroulé. Le Lion de l’Atlas semble être enfin sur le chemin du retour.

Steven Pienaar (Everton) : Malmené par les Spurs, le milieu de terrain sud-africain a relancé les Toffees dans les dernières minutes en égalisant de la tête. Par ce but, il prouve qu’il est à l’aise avec son club que en sélection nationale. Dans la foulée, sa formation arrache la victoire face à Tottenham (2-1).

Mame Biram Diouf (Hanovre) : Quand le Sénégalais marque, son équipe gagne en général. Ce fut le cas, ce dimanche face au Bayer Leverkusen (3-2). Grâce à sa 5e réalisation en Bundesliga, le Lion de la Teranga a permis à son club de faire chuter le dauphin du Bayern Munich.

Foued Kadir (Valenciennes) : Mené au score par Nancy, l’international algérien rentre en seconde période. Sur un coup franc bien tiré par le Fennec, un défenseur lorrain détourne le ballon de la main dans ses propres buts et permet à sa formation de ramener le point du nul de ce déplacement.

John Utaka (Montpellier) : L’ailier nigérian retrouve sa forme de la saison dernière. Buteur face à Ajaccio et très actif sur son couloir, le Super Eagle est reparti du bon pied après avoir passé des semaines difficiles pour cause de blessures à répétitions. A deux semaines de la fin de cette première partie de saison, l’ancien Rennais a de l’énergie à revendre et ça s’est vu ce samedi à la Mosson.

Yaya Touré (Manchester City) : Malgré sa réduction du score au début de seconde période d’un plat du pied parfaitement bien placé, son club a finalement perdu le derby de Manchester face à United (2-3). Le milieu de terrain ivoirien a été comme à son habitude, le patron du milieu de terrain, le régulateur dans ce secteur de jeu pour son équipe. Mais son activité n’a pas suffit pour remporter ce choc.

Mounir El Hamdaoui (Fiorentina) : L’international marocain s’est trouvé un rôle de super joker à la Viola. A chaque fois qu’il rentre en jeu, il est décisif. Et ça été le cas, ce samedi à Rome face à la Roma. Quelques secondes après son entrée en jeu, en seconde période, sur un service de Valero, le Lion de l’Atlas réduit le score de la tête. Insuffisant pour s’imposer dans la capitale italienne. La Fiorentina s’incline face à l’AS Rome (4-2).

Obafemi Martins (Levante) : Lors du festival de Levante face au Real Saragosse (4-0), ce dimanche, dans le cadre de la 15e journée de Liga, l’attaquant nigérian a participé à ce large succès en marquant le premier but. Ainsi, son total de buts se porte à présent à 6 réalisations en 11 matchs de championnat.

Yassine Mikari (Sochaux) : Grâce à la réalisation du Tunisien de 29 ans face à Lille, son équipe reste en dehors de la zone rouge. L’Aigle de Carthage ouvre son compteur but dans cette saison en Ligue 1. Depuis son arrivé en France, le latéral a marqué 3 buts.

- En baisse

Charles Kaboré (Marseille) : Le milieu de terrain burkinabé a été le grand artisan de la défaite de son équipe face à Lorient (0-3) ce dimanche. Auteur de deux fautes dangereuses, dont une dans la surface de la réparation, qui lui coûte une double sanction, le rouge et le penalty. A ce moment là, les deux formations étaient à égalité (0-0).

Ahmed Kantari (Brest) : Dans ce derby breton, Brest a réussi l’exploit de revenir au score après être mené (2-0). De peur de laisser filer ce précieux match nul, le capitaine bretois pète un plomb sur l’arbitre qui a sifflé une faute pour Rennes. L’international marocain qui avait déjà obtenu un carton jaune dans cette rencontre, se prend un deuxième qui est synonyme d’expulsion.

Cédric Mongongu (Evian) : Le défenseur congolais n’a rien pu faire face à l’armada offensive parisienne. L’ancien joueur de Monaco a manqué de repères dans le système à cinq défenseurs mis en place par son entraîneur.

Djakaridja Koné (Evian) : Même son de cloche pour le défenseur burkinabé qui s’est perdu dans le système à cinq défenseur concocté par son entraîneur. Il a tellement été dépassé qu’il a du utilisé sa main pour arrêter une action parisienne. Ce geste lui a valu un carton jaune à la 55e minute.

Mehdi Mostefa (Ajaccio) : L’international algérien a connu une mauvaise soirée à la Mosson. Après avoir remis de la tête le ballon à Remy Cabella pour le second but de Montpellier, le Fennec a obtenu un carton jaune. Son calvaire s’est arrêté à la 55e minute lors de son remplacement.

Kolo Touré (Manchester City) : Entré en première période à la place de Vincent Kompany, blessé, le défenseur ivoirien a eu du mal à contenir les offensives de Manchester United. Pire encore, il fut en retard sur Rooney qui a inscrit le deuxième but de son club, un doublé pour l’Anglais.

Souleymane Diawara (Marseille) : L’international sénégalais réalise les montagnes russes. Au sommet face à Brest le week-end dernier, le Lion de la Teranga a connu l’enfer ce dimanche face à Lorient. En étant tout comme ses autres coéquipiers dépassés par les attaques des Merlus.

Gilbril Sankoh (Augsbourg) : Victime d’une main dans la surface de réparation peu avant la fin de la première mi-temps, le défenseur Sierra-Leonais a entraîné la défaite de son équipe face au Bayern Munich. Le leader du championnat allemand gagne au final 0-2.

Youssef El Arabi (Grenade) : Depuis quelques journées, l’attaquant marocain n’arrive plus à marquer et son équipe ne gagne plus. Dernier défaite en date face à Malaga (4-0). Résultat, la formation est dans la zone de relégation après 15 journées.


Afrique du Sud



 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com