2 septembre 2014 / Mis à jour à 17:52 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux

Pan Afrique - Eau
L’Eau en Afrique
L’Eau en Afrique. Le Comité des Nations Unies pour les droits économiques, sociaux et culturels a déclaré l’eau " indispensable à la vie et à la santé ". " Le droit de l’être humain à l’eau est donc fondamental pour qu’il puisse vivre une vie saine et digne. C’est la condition préalable à la réalisation de tous ses autres droits."

Comme l’indique Nguyen-Ten-Duc, auteur d’un ouvrage de synthèse au titre choc (L’Humanité mourra-t-elle de soif ?, ed Hydrocom, 1999), si le volume total de l’eau sur terre est évalué à 1 400 millions de kilomètres cubes, 98% de ce volume sont trop salés pour être utilisables par l’homme, et sur les 2% restant, seuls 0,15%, soit 40 000 kilomètres cubes, participent au cycle de l’eau (évaporation, pluie, ruissellement, infiltration...) et sont donc utilisables pour les besoins humains.

Cela correspond à une quantité disponible par habitant et par an de 7 000 mètres cubes d’eau. Quantité suffisante, en théorie, puisque les besoins en eau douce d’un habitant de la planète ont été évalués à 1 700 mètres cubes par an, à la fois pour ses besoins propres et pour les diverses productions nécessaires à son existence (en particulier l’agriculture, avec 1 300 mètres cubes par an, mais aussi l’industrie...)

Seulement, cette ressource n’est pas également distribuée, et beaucoup de régions de la planète sont bien en-dessous du seuil de 1 700 mètres cubes par habitant et par an. La manière dont seront demain satisfaits les besoins en eau des différents continents est probablement l’une des questions politiques internationales les plus importantes du siècle qui s’ouvre.

Cette cause concerne en tout premier lieu l’Afrique : coupée en deux par la barre désertique du Sahel, confrontée à des problèmes épineux le long de ses grands fleuves et dans ses zones humides, l’Afrique est sans doute le continent où l’eau, par son absence ou son abondance, contribue le plus à dessiner la figure des territoires. Depuis l’Egypte ancienne, dont la vie était organisée autour du fleuve, jusqu’aux débordements contemporains du Zambèze, en passant par l’assèchement progressif du lac Tchad... Il ne se passe pas de semaine sans que nous ne nous fassions l’écho de problématiques économiques ou sociales liées à l’eau.

A travers les exemples des articles qui suivent, nous souhaitons montrer que l’eau est un problème majeur pour l’Afrique, mais aussi que des personnes s’activent pour trouver des solutions et qu’il n’existe pas de fatalité.


dossier
Le Comité des Nations Unies pour les droits économiques, sociaux et culturels a déclaré l’eau " indispensable à la vie et à la santé ". " Le droit de l’être humain à l’eau est donc fondamental pour qu’il puisse vivre une vie saine et digne. C’est la condition préalable à la réalisation de tous ses autres droits."


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers