Le Djembé d’or

La 4e édition du Djembé d’or, qui s’est déroulée du 3 au 5 octobre à Conakry, a pris une dimension internationale. La cuvée 2003 de ces trophées de la musique africaine a été prise d’assaut par des invités de marque et des artistes internationaux.

Le Djembé d’or est à la musique guinéenne ce que les Kora sont au continent. Toutefois, une nouveauté de taille a été introduite avec succès lors de cette 4e édition : la participation de stars ouest-africaines venues du Mali, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso. C’est ce qui fait du millésime 2003 un cru spécial qui faisant pressentir le succès des prochaines éditions.

L’aventure Djembé d’or a commencé en 2000. Orchestrée par son créateur Jean-Baptiste Williams, la première édition a décerné des prix pour les meilleurs albums des dix années précédentes. L’année 2001 célébrait les artistes en vogue en 2000 et ainsi de suite, jusqu’au cru 2003 qui a élu les artistes des années 2002 et 2003. « Ainsi, l’année prochaine, le Djembé d’or sera entièrement dévolu aux vedettes de 2004 », explique Jeannot qui pense déjà au futur : « Nous comptons nous tourner encore plus vers le continent en acceuillant des stars d’Afrique centrale et d’Afrique du Sud pour l’édition 2004 ».

Une édition festive

Pendant trois jours, les ballets africains, les griots, les djembéfolas (joueurs émérites de djembé) et les stars du showbiz se sont relayés sur la scène devant un parterre de 2 500 spectateurs. Accueillis dans une ambiance chaleureuse et bon enfant, les vedettes comme Alpha Wess, Sékouba Bambino pour la Guinée, Barbara Canam, Joëlle C… pour la Côte d’Ivoire, Alioune N’Der pour le Sénégal et Solo Dia Kabako pour le Burkina ont pu mesurer leur notoriété à l’applaudimètre. Ambassadeurs et ministres se sont bousculés, samedi, à la remise des prix au Palais du peuple de la capitale. Les artistes récompensés qui n’avaient pu se rendre à l’événement, se verront remettre leur trophée par voie diplomatique.

Les lauréats du Djembé d’or 2003 ont été élus par les auditeurs de l’émission « Sono mondiale », animée par « Jeannot » Williams, mais aussi par les personnes contactées au Mali, en Côte d’Ivoire et au Sénégal par l’institut de sondage Statview. Bref, un vote populaire et massif qui montre l’engouement du public.

Les lauréats des Djembé d’or 2003

Meilleur Album 2002 : Sékouba Bambino Diabaté

Meilleur Album 2003 : Matavieux

Meilleur Album Traditionnel 2002 : Les Espoirs de Coronthie

Meilleur Album Traditionnel 2003 : Doudou Benni

Meilleur Album Féminin 2002 : Kamaldine

Meilleur Album Féminin 2003 : Yarie Touré

Meilleur Album rap ou reggae 2002 : Alpha Wess

Meilleur Album rap ou reggae 2003 : Daddy Cool

Meilleur Vidéo-clip 2002 : Madada de Kamaldine

Meilleur Vidéo-clip 2003 : Batafon

Volet international

Meilleure vedette du Sénégal 2002 – 2003 : Youssou N’Dour

Meilleure vedette du Mali 2002 – 2003 : Salif Keita

Meilleure vedette de la Côte d’Ivoire 2002 -2003 : Meiway

Meilleure vedette des Antilles 2002 – 2003 : Alan Cave

Meilleure vedette de Rap USA 2002 – 2003 : Nelly