Imane Ayissi présente sa collection « New-York Bambara » à la fashion week de Paris

Collection

Imane Ayissi a présenté sa collection « New York – Bambara » durant la fashion week haute-couture Parisienne au Lieu du Design.

Imane Ayissi, l’ancien mannequin camerounais qui a fait sa première apparition en tant que couturier en 1993, présente sa collection très élaborée et empreinte d’allure, de distinction et de sensualité. Il a fait sensation lors de son récent défilé à Paris, au Lieu du Design. L’ex-danseur et créateur de mode camerounais a proposé une collection été 2013 pour le moins hétéroclite. Baptisée « New York – Bambara », celle-ci allie modernité urbaine et vêtements traditionnels issus de sa culture, la rendant ainsi très avant-gardiste. Les coupes sobres, épurées, réduites à leur plus simple expression, dialoguent en permanence avec un souci du détail : plissés, rabats, volumes.

La relation entre ces différentes composantes du vêtement permet une mise en valeur irréversible de l’une à l’autre. Capable de tailler le sarouel traditionnel pour le transformer en véritable vêtement de couture, il s’approprie un vêtement ordinaire et usuel auquel il offre une autre destinée en sublimant sa valeur initiale.

Les jeux d’oppositions et de contrastes s’expriment aussi dans le choix des matériaux. Les impressions sur tissu révèlent ou effacent des effets de matité et de brillance au gré de la lumière. En effet, Imane Ayissi a fait le choix d’utiliser du coton brut africain et d’explorer la soie de la Chine du Sud. Des robes longues d’une fluidité incroyable font leur apparition et se laissent sublimer par une bande de coton qui épouse la forme du corps.

Il a, par ailleurs choisi de nier la couleur au profit d’une palette chromatique sombre, faite de gris, de violet et de noir. L’intérêt particulier qu’Imane Ayissi accorde au corps apparaît dans sa conception architecturée du vêtement. Celui-ci prend la liberté d’habiller ou de mettre à nu certaines parties du corps grâce à des procédés d’asymétrie. Les frontières entre corps et vêtement, peau et tissu se confondent pour magnifier l’esthétique d’un tout. Par sa culture initiale, son ouverture au monde et son expérience de danseur, Imane Ayissi signe une collection riche d’influences.

Collection

Lire aussi :

Imane Ayissi Collection printemps-été 2010 « Fashion ghosts »

Imane Ayissi conte son Afrique

 Hommage d’Imane Ayissi à son amie Katoucha