Ballaké Sissoko & Baba Sissoko, la douceur de la musique mandingue pour apaiser l’âme

Avec leur album, « Sissoko & Sissoko » (chez l’excellent label belge Homerecords), les cousins Ballaké Sissoko et Baba Sissoko, le premier à la kora et le second au n’goni, à la voix et aux percussions, nous offrent un disque magnifique de cette musique mandingue douce et essentielle qui apaise l’âme.

Nous connaissions le grand joueur de kora Ballaké Sissoko pour les nombreux, et merveilleux, disques, qu’il nous offre depuis plus d’une décennie, en solo mais aussi en dialogue avec d’autres musiciens, de tous horizons. Le voici ici pour la première fois avec son cousin, Baba Sissoko, qui avec sa guitare traditionnelle n’goni, son chant et ses petits tambours, dialogue avec les cordes légères de la kora de Ballaké.

Disque-dialogue de deux membres de cette grande famille des Sissoko, lignée de griots sahéliens enracinée dans des siècles d’histoire, et aujourd’hui répartis entre le Mali, le Sénégal, la Gambie et la Guinée. Les Sissoko sont fiers de se dire les descendants de Fakoli, ce Prince fondateur de l’Empire mandingue, qui fut autrefois l’un des plus puissants et prospères du continent. Noblesse d’Afrique, en quelque sorte, sans châteaux ni prétentions, mais en toute humilité au contraire, puisque les griots, depuis toujours, se mettent volontairement au service des autres, pour leur offrir de la joie, avec leur musique et leurs chants…

Et c’est bien une musique qui élève l’âme, et qui l’apaise à la fois, que nous offrent ces deux musiciens, si complices à l’écoute. Et ils nous font ici l’immense honneur de nous offrir LEUR musique, celle qui leur appartient au plus intime, et non pas une musique « arrangée » pour les scènes, les oreilles ou les radios occidentales. Car l’on écoute ce disque comme si, voyageant seul(e) du côté de Mopti ou de Kaolack, l’on avait surpris de la musique venant d’une maison, et que l’on ait regardé et écouté nos deux amis, par une fenêtre grande ouverte…

Musique authentique, musique essentielle, musique magnifique que cette musique mandingue où l’on retrouve les rythmes lents et balancés typiques du Sahel, ces cordes qui parfois parlent seules, avec calme et énergie à la fois, ou sur lesquelles un chant vient parfois se poser, chant parfois parlé selon la tradition des griots en Afrique de l’Ouest depuis toujours.

Et même si nous ne comprenons pas un mot, nous comprenons le plus important : car si la musique d’un peuple est le miroir le plus fidèle de sa culture et de ses valeurs, nous comprenons que ces peuples du Sahel valorisent d’abord et avant tout la douceur et la paix. Et l’on pense avec une immense tristesse au Mali, pour ne citer que lui, malmené depuis des années par des guerres… Violence importée, totalement étrangère à sa culture, culture noble enracinée dans des siècles d’une grande histoire…

Signalons aussi, toujours chez l’excellent label belge Homerecords, la parution d’un album de Baba Sissoko en solo, « Amadran ». Dialogue intime d’un homme et de son instrument-compagnon, la guitare n’goni.

Ballaké Sissoko & Baba Sissoko, CD « SISSOKO & SISSOKO » (Homerecords).
Baba Sissoko, CD « AMADRAN » (Homrecords).

ACHETER LE DISQUE SUR AMAZON :

https://www.ballakesissoko.com
https://homerecords.be