Yasmina Khadra à livre ouvert

Yasmina Khadri

Si vous voulez tout savoir sur l’écrivain Yasmina Khadra, rendez-vous sur : yasmina-khadra.com. Riche en documentation, le site officiel de l’auteur retrace, avec une touche de poésie, le parcours et la vie de ce romancier atypique au pseudonyme féminin.

Yasmina Khadra possède son site Internet. Crée en 2004, son « official website », aux allures artistiques, est composé de neuf rubriques riches en information et en documentation sur la vie de l’écrivain.

Il retrace la vie de l’auteur depuis sa naissance jusqu’à aujourd’hui. En se penchant de plus près sur certaines rubriques, on comprend comment fonctionne Yasmina Khadra pour la rédaction de ses livres ou les thèmes qu’il choisit. On y explique très clairement le sens de certains de ses ouvrages.

Dans la rubrique Questions à Yasmina Khadra, l’écrivain se prête à une série de questions. A la question : « acceptez-vous de vous prêter à ce pêle-mêle de questions » ? Yasmina Khadra répond oui. Et c’est en parcourant l’ensemble des questions que l’on découvre qu’effectivement il se prêta au jeu et répondit en toute transparence à l’ensemble des questions qui lui furent posées. D’ailleurs Yasmina Khadra apporte à chacune de ses réponses une touche de poésie, et parfois même d’ironie.

Un pseudonyme au féminin

On se souvient que c’est sur AFRIK.COM en 2001 que pour la première fois Mohamed Moulessehoul, ancien militaire, avait révélé qu’il était le véritable Yasmina Khadra… On se pose bien évidemment la question de savoir pourquoi Mohamed Moulessehoul adopta un pseudonyme féminin. On peut trouver la réponse dans la rubrique Histoire d’un pseudonyme où il explique les raisons pour lesquels il décida de camoufler son identité. En bref, Yasmina Khadra tenait à entrer en « clandestinité » dans le monde des écrivains. Cela lui aura permis de rompre avec « une sorte d’autocensure qu’il perçoit dans ses premiers écrits ». Mais c’est surtout pour maintenir l’ombre sur son identité qu’il voulut débuter cette nouvelle vie. Mais pourquoi opter pour un prénom féminin ? Tout simplement car Mohamed Moulessehoul éprouve une certaine admiration pour les femmes algériennes. Il admire leur courage et l’espoir qu’elles entretiennent.

Dans son ensemble, ce site Internet est plutôt simple d’utilisation. On s’y retrouve très facilement, de par la facilité d’accès à chaque rubrique. De plus, on prend plaisir à observer la sélection de photos qui a permis d’illustrer le site. A voir !

Lire aussi :

 Yasmina Khadra à la tête du Centre culturel algérien à Paris

 Morituri : un film noir dans Alger la blanche

 Visitez le site officiel de Yasmina Khadra