Tunisie : le rappeur Klay BBJ acquitté par la justice

Le rappeur tunisien Klay BBJ a été acquitté ce jeudi après avoir été condamné à six mois de prison pour des textes jugés insultants contre la police et l’institution.

Victoire pour le rappeur tunisien Klay BBJ acquitté ce jeudi en appel, au tribunal de Grombalia, à 45 km au sud de Tunis. Ce dernier avait été condamné, en septembre dernier, à six mois de prison pour des textes jugés insultants par le gouvernement tunisien. L’affaire remonte au jeudi 22 août, lorsque Klay BBJ et Weld El 15 se produisent sur la scène du Festival international de Hammamet. Les chansons défilent et agacent sérieusement les fonctionnaires de police présents sur place. A l’issue du concert, plusieurs policiers suivent les deux artistes dans les loges avant de les menotter et les conduire au poste de police de Hammamet, où ils auraient été tabassés.

Plusieurs artistes étaient venus soutenir le rappeur lors de l’audience. « Enfin je respire, cette histoire m’étouffait vraiment. J’avais peur pour la jeunesse tunisienne, mais ce verdict nous rend espoir », a réagi Mohamed Amine Hamzaoui, un rappeur. « Ce verdict montre l’importance de la mobilisation de la société civile, des médias et des militants pour la liberté d’expression », a pour sa part jugé Thameur Mekki, qui dirige le comité de soutien aux rappeurs poursuivis par la justice, rapporte l’AFP. L’accès à la presse à l’audience a été dans un premier temps refusé avant que le juge décide de lever l’interdiction en raison du refus de la défense de plaider si l’audience n’était pas publique.

Weld El 15 toujours en cavale

Son ami, le rappeur Weld El 15, condamné une première fois en appel le 2 juillet à six mois de prison avec sursis pour une chanson qui appelle à « égorger la police » et dans laquelle les policiers sont insultés de « chiens » (Boulicia kleb), est toujours en fuite. Refusant de retourner une nouvelle fois en prison, Weld El 15 n’a pas fait appel du verdict de 21 mois de prison prononcé en première instance. Mais compte tenu de l’acquittement de Klay BBJ, l’avocat des rappeurs a indiqué que Weld El 15 allait faire appel de sa peine prononcée par contumace. « On va faire appel très rapidement pour qu’il soit jugé par le même tribunal (de Grombalia). Il est très heureux », a indiqué Me Ghazi Mrabet. « Il ne faut plus qu’il y ait des procès de ce genre dans la Tunisie post-révolution », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, deux autres rappeurs doivent être jugés en novembre pour leur rôle présumé dans des heurts aux abords d’un tribunal, en juin dernier, après la première condamnation de Weld El 15.