Tchop Tchop rit des siens

Dans la lignée de feu Jean Miché Kankan, l’humoriste Tchop Tchop pastiche la société camerounaise avec justesse. Sans sombrer dans la caricature, il force habilement le trait de certains maux nationaux, tels que la corruption ou l’adultère, pour en tirer toute la saveur humoristique. A découvrir.

Le milieu des humoristes africains reste malheureusement trop souvent cloisonné aux différentes frontières nationales. Car des talents, l’Afrique n’en manque pas et, mis à part les imitateurs, nul besoin d’être du pays pour comprendre et apprécier les artistes du Continent. Le Camerounais Tchop Tchop, nous le prouve, sur CD, à travers son spectacle  » Son excellence Tchop Tchop de mon Coeur, le président à vie « . En s’appuyant sur certains travers communs de la société camerounaise, tels que l’adultère, la corruption ou l’arnaque, il jette un regard juste, décalé et irrésistiblement drôle sur la vie.

Tchop Tchop s’inscrit dans la lignée du grand Jean Miché Kankan, malheureusement décédé en 1997. L’artiste, s’il développe une moquerie douce et joyeuse à l’égard de ses concitoyens, n’en demeure pas moins attaché à son pays. Il dédie son album à tous les sinistrés de Nsam Efoulan, quartier de Yaoundé ravagé par un gigantesque incendie en 1998 suite au déraillement d’un train de carburant. Ses sincères condoléances ne l’empêchent toutefois pas de reprendre la catastrophe à son compte pour nous conter une savoureuse histoire d’arnaque. Celle qui germe dans l’esprit fertile de Bounga qui apprend à la radio que le gouvernement a décidé de mettre en place un fond d’aide pour les familles des victimes. 200 000 FCFA et un cercueil pour chaque corps reconnu. L’habile Bounga, décide d’en reconnaître cinq…Et, bon gré mal gré, il entraîne un ancien du village dans sa combine.

Tchop Tchop trouve le bon ton

Plus savoureux encore est la mise en scène de la rencontre de Prisca avec son père pour lui parler de son nouveau fiancé. Beau, chaud, sexy, élégant, le soupirant n’a qu’un seul défaut : celui d’être enseignant. Une travail où on ne peut pas gagner de dessous de table pour améliorer son salaire. Le patriarche s’emporte et se met à énumérer les professions du gendre idéal. Douanier, gardien de la paix, inspecteur de police ou membre du bureau de transport (qui délivre les permis de conduire), tous ceux là peuvent user de leur position pour décupler leurs revenus. Un mari riche à même de finir de payer la dot du père contracté pour sa femme et assurer un avenir à toute la famille.

Le dernière sketch,  » La boîte de nuit « , clôt l’album en beauté avec une soirée de la Saint Valentin réservée aux couples légitimes. Juste avant le coup d’envoi, une épouse trahie téléphone et menace de débarquer à la soirée avec un couteau de cuisine pour récupérer son mari indélicat. Mais elle raccroche sans avoir révélé son identité. L’organisateur de la soirée annonce la situation à l’assemblée et demande à l’intéressé de sortir sans faire d’histoire. Sous le poids de la passivité de l’assistance, il finit par couper la lumière pour que l’époux puisse s’esquiver sans perdre la face : au moment de rallumer, il n’y a plus personne dans la salle… Si l’album, n’est pas à proprement parler hilarant, il est une ballade extrêmement plaisante et drôle qui mérite d’être faite et refaite. Tchop Tchop : un humoriste à découvrir.

Son Excellence Tchop Tchop de mon Coeur Président à vie. Contact M. C. Pop Music International tel. 00 237 222 95 / 00 237 952 63 38.

En écoute intégrale et exclusive le sketche Makalapattie.