Syndicat National des Médecins Privés du Cameroun : Dr Ngandeu Philippe nouveau président


Lecture 3 min.
Dr Philippe Ngandeu
Dr Philippe Ngandeu

Le Syndicat des médecins privés du Cameroun (Synamec) a un nouveau président. Il s’agit du Dr Philippe Ngandeu, Directeur général de MEDICARE désigné lors d’une assemblée générale tenue à Douala, capitale économique du Cameroun.

Le Syndicat des médecins privés du Cameroun (Synamec) a tenu son assemblée générale ordinaire, le 18 mars 2024, à Douala. Au cours de cette rencontre, dont l’importance n’était plus à démontrer, le Dr Philippe Ngandeu, Directeur général de MEDICARE, a été porté à la tête de cette organisation, pour une durée de 2 ans renouvelable une fois. Celui qui était jusqu’au moment de l’élection, secrétaire général succède ainsi au Dr Jules Ndjebet.

En dehors de l’élection de la nouvelle équipe dirigeante, c’était également l’occasion pour cette organisation, de faire le point sur les actions menées par le bureau exécutif. Pour le Dr Jules Ndjebet, président sortant, «les batailles qui attendent les médecins sont ardues et nécessitent l’adhésion de tous». Le Dr Jules Ndjebet était également revenu sur les actions menées par le syndicat pendant son mandat.

« Le choix utile »

La bataille la plus remarquable reste la consolidation de la nouvelle grille tarifaire auprès des partenaires tels que les compagnies d’assurance. A ce bilan, il faut ajouter la fermeture de certains centres de santé qui ne répondent pas aux critères d’éthique et de déontologie médicale. De plus, en collaboration avec les différents partenaires que sont les compagnies d’assurance et l’administration fiscale, le Syndicat des médecins privés du Cameroun (Synamec) a régulièrement organisé des tables rondes et des séances de travail.

Prenant la parole, le nouveau président du Synamec, avait déclaré : «vous avez fait le choix utile en me portant à la tête de notre mouvement. Je vous en remercie et vous promet que mon équipe et moi-même, allons œuvrer vigoureusement tout au long de notre mandat, pour la défense de vos intérêts. Nous œuvrerons également à améliorer et faire respecter les droits sociaux et économiques des médecins camerounais à travers le monde».

«Pour atteindre ces différents objectifs, nous devrons travailler main dans la main », avait-il conclu.

Les objectifs du Synamec

Il n’est pas superflu de rappeler que, le Synamec a pour objet :

  • D’étudier, de représenter et de défendre dans la vie sociale et juridique, la profession et ceux de ses membres.
  • D’étudier tous les préjudices causés à un médecin dans l’exercice de sa profession par un tiers.
  • De travailler avec les organismes nationaux et internationaux impliqués dans la profession.
  • De resserrer les liens de solidarité entre les médecins syndiqués.
  • D’arbitrer les conflits d’ordre professionnel qui pourraient se produire entre les membres.
  • De venir en aide à ses membres toutes les fois que les intérêts de la profession l’exigent dans les conflits d’ordre professionnel et juridique, où ils se trouvaient engagés.
  • De lutter pour la réduction de la pauvreté à la faveur du relèvement du niveau de vie des populations.
  • De promouvoir le dialogue avec les autres organisations syndicales, nationales, régionales et internationales.
  • De promouvoir la formation syndicale de ses membres.
  • D’entretenir et de maintenir des relations d’amitié et de coopération avec tous les organismes internationaux qui ont des activités similaires.
  • Le Synamec peut s’affilier à une autre centrale syndicale de son choix
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter