Somalie : Violents heurts entre les troupes du Puntland et du Somaliland


Lecture 2 min.
arton39329

Les forces armées de deux régions qui revendiquent leur indépendance vis-à-vis du gouvernement somalien, se sont affrontées mercredi à propos d’un territoire contesté que toutes deux revendiquent.

La Somalie fait souvent la Une de l’actualité à cause des attentats meurtriers par lesquels elle est régulièrement frappée. Mais mercredi, c’est un tout autre conflit qui est venu une fois de plus troubler cette région agitée de la Corne de l’Afrique.

Les forces armées de la région semi-indépendante du Somaliland et celles de la région semi-autonome du Puntland, se sont affrontées à propos d’un territoire contesté, que toutes deux revendiquent. Ce n’est là pas la première fois que les forces de ces deux régions rivales s’affrontent. Un conflit territorial persistant les opposant depuis de nombreuses années.

Ces deux entités du nord de la Somalie affirment en effet asseoir leur souveraineté sur plusieurs zones frontalières, qui pourraient potentiellement être riches en pétrole. Mercredi, les soldats des deux armées ont ainsi été déployés autour de la ville de Taleh, au nord de la région de Sool, qui se trouve dans la zone contestée.

Réagissant à ce face-à-face des deux armées, l’ONU et les Etats-Unis ont lancé un appel au calme. « La situation ne sera pas résolue par des moyens militaires », a ainsi déclaré le représentant spécial de l’ONU Nicholas Kay dans un communiqué, selon l’AFP. « Les deux parties doivent s’abstenir de toute action violente, et faire des efforts immédiats pour désamorcer la situation et résoudre leurs différends par un dialogue pacifique et des compromis ».
Le représentant des Etats-Unis, James McAnulty, s’est quant à lui dit « profondément consterné » par les tensions grandissantes entre les deux régions. « Nous appelons toutes les parties à ne pas faire usage de la violence, et à chercher une résolution du conflit à travers un dialogue pacifique ».

Le Somaliland et le Puntland sont situés au nord de la Somalie, près de la frontière avec l’Ethiopie, et ne reconnaissent pas l’autorité du gouvernement de transition basé à Mogadiscio. Le Puntland, est tristement célèbre pour être le repaire privilégié des pirates qui sévissent dans le Golfe d’Aden. Le Somaliland, quant à lui, est une zone relativement stable par rapport au reste de la Somalie, qui a atteint un niveau d’indépendance tel qu’il dispose aujourd’hui de ses propres institutions et de son propre gouvernement.

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter