Sénégal : l’ancien ministre Landing Savané veut en finir avec les extrémistes en Afrique de l’Ouest

Au Sénégal, le secrétariat exécutif du Parti africain pour la démocratie et le socialisme AJ/PADS s’est penché longuement sur la situation de plus en plus alarmante dans la sous région. A la suite de cette réflexion, Landing Savane, secrétaire général de ce parti demande au peuple malien de mater les forces « obscurantistes » qui se sont imposées au nom de l’islam.

(De notre correspondant)

Landing Savané, ancien ministre d’Etat du temps du président Wade, est très préoccupé par la spirale de violence en Afrique mais surtout au Mali, une situation qu’il décrit comme « intolérable où des forces obscurantistes se sont imposées au nom de l’islam, détruisant les mausolées symboles de nos valeurs négro-africaines au nom d’un intégrisme étranger à notre conception négro-africaine de l’Islam que nos saints nous ont légués ».

De peur que ces islamistes s’infiltrent au Sénégal, Landing Savané, également secrétaire général du Parti africain pour la démocratie et le socialisme (AJ/PADS), conseille à la nation malienne de libérer son territoire de ces bandes armées : « Il faut en finir avec les extrémistes venus du Nord et restaurer entièrement la souveraineté malienne sur l’ensemble du territoire national. Il revient naturellement aux Maliens de prendre la tête de ce combat. Notre parti, le peuple sénégalais et les autres peuples de la Cedeao et de l’Afrique noire sont prêts à apporter leur solidarité agissante ».

La Cedeao invitée au front

Le Parti africain pour la démocratie et le socialisme de Landing Savané invite ainsi la Cedeao à user de toutes ses forces pour mater ces « terroristes ». « La situation au Mali fait peser des menaces qu’on ne peut ignorer sur la république sœur du Niger où le régime démocratiquement élu du Président Mahamadou Issoufou s’emploie avec détermination à lutter contre la pauvreté et le sous développement. Le danger islamiste ne menace pas seulement le Mali mais l’ensemble des pays de la sous région. Il faut donc une mobilisation coordonnée des Etats de la Cedeao pour barrer la route à ce fléau qui ne peut que faire basculer nos pays dans l’instabilité au moment où toutes nos énergies doivent être orientées vers la lutte contre le sous développement économique et social pour faire de l’Afrique noire le prochain pôle porteur de croissance et de développement durable pour l’ensemble de la planète ».

Déficit de démocratie dans certains pays africains

Le bureau politique d’AJ/PADS se dit préoccupé de l’absence de dialogue politique dans plusieurs Etats de l’Ouest et qui risquent d’entrainer des conflits, « la situation en Guinée Conakry caractérisée par le blocage dans l’organisation prévue des élections législatives et les affrontements entre forces politiques du pays est un sujet de préoccupation pour notre parti qui affirme que le dialogue sincère et constructif est la seule voie de solution durable des problèmes de nos pays. Cette conviction est valable aussi pour le traitement de la crise politique en Guinée Bissau. La Mauritanie traverse une crise politique persistante qui reste un sujet de préoccupation pour ses voisins. C’est pourquoi notre parti lance un appel à une concertation de toutes les forces vives de la région Cedeao pour examiner ensemble l’évolution de notre région ouest-africaine et organiser une mobilisation concertée des peuples contre toutes les forces étrangères qui veulent s’opposer à la renaissance de notre région qui, après des décennies de sombres dictatures, s’engage de plus en plus résolument dans la voie de la démocratie et du développement durable », dénonce le secrétariat d’AJ/PADS.

Landing Savane s’est également exprimé sur les relations entre la Gambie et Sénégal. Selon lui, « l’émotion soulevée au Sénégal et dans d’autres pays du monde doit pousser le président Yaya Jammeh à entendre l’appel du Président Macky Sall et de tous les démocrates de la région pour un traitement humanitaire de ces condamnés à mort de façon à préserver la paix sociale en Gambie et dans la sous région et les liens multiséculaires de fraternité, de solidarité et de compréhension entre les peuples ».

Landing Savané est à la tête d’AJ/PADS depuis sa création en 1973. Ce parti n’a été reconnu comme tel par les autorités qu’en 1992. Malheureux candidats aux élections présidentielles de 1988, 1993 et 2007, cet homme politique qui incarne le maoïsme en Afrique a été plusieurs fois emprisonné sous le président Senghor et Abdou pour trouble à l’ordre publique. Landing Savané a par ailleurs joué un rôle de médiateur dans le conflit du Liberia au début des années 1990, celui du Sierra Leone en 1995 et celui du Congo lors de la guerre qui a éclaté en 1997 entre Pascal Lissouba et Denis Sassou Nguesso.

Lire aussi :

 Sénégal : Macky Sall envisage de supprimer la vice-présidence de la République

 Sénégal : Macky Sall exige des sanctions contre la Gambie

 Sénégal : Youssou Ndour en concert pour les sinistrés de Dakar