Sénégal : à quoi joue Macky Sall ?

Le Président du Sénégal, Macky Sall

Alors que le président de la République du Sénégal, Macky Sall, vient à peine d’inaugurer une centrale solaire dotée de plus de 60 mille plaques, les Sénégalais, en lieu et place de voir le prix de l’électricité connaître une forte baisse, vont devoir supporter une hausse des tarifs de cette denrée si précieuse dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, en voie de développement. Les consommateurs crient au scandale

La mesure est tombée comme un couperet sur la tête des Sénégalais. En effet, à partir du 1er décembre 2019, une hausse de 6 à 10% sera opérée sur le prix de l’électricité jugé déjà trop cher. Donc, en début décembre, dans 10 jours, le panier de la ménagère sénégalaise, déjà mis à très à rude épreuve, va davantage souffrir, avec la décision prise d’opérer une hausse de 6 à 10% sur le prix de l’électricité, selon le niveau de consommation. La mesure est prise par la commission de régulation du secteur de l’électricité. Ainsi, les pères de famille vont débourser plus pour se payer le luxe de bénéficier la fourniture d’électricité par la Senelec, le société nationale d’électricité, qui a le monopole.

A lire : Sénégal, Maroc : Macky Sall encense puis tacle Mohammed VI

La dite mesure a pris de court plus d’un, car avec la diversification de l’offre, notamment la multiplication de centrales solaires aujourd’hui opérationnelles et l’inauguration prochaine d’une centrale éolienne de 150 MW à Taïba Ndiaye, les Sénégalais s’attendaient au contraire à une baisse. Une telle mesure a irrité les associations de consommateurs comme Me Massokhna Kane, président de SOS consommateur, qui a crié au scandale, avant d’incriminer le gouvernement. « C’est une décision qui vient d’être prise par la Commission de régulation du secteur de l’électricité. Nous venons d’en prendre connaissance et pouvons dire que c’est une très mauvaise nouvelle cette augmentation (du prix de l’électricité) mais elle ne nous surprend pas », déplore l’avocat des consommateurs.

« Je dois d’abord signaler que ça a été de façon très rapide entre la demande de la Senelec du 19 novembre et la décision même qui date du même jour. Donc entre la lettre de la Senelec qui demandait l’avis de la Commission le 19 et la réponse le même jour de cette commission de régulation qui a pris une décision pour approuver ces augmentations. Cette Commission est tout sauf indépendante, elle est là pour uniquement valider et approuver les décisions de l’Etat », a soutenu Me Massokhna Kane, sur les ondes d’une radio de la place. Un doigt ainsi pointé sur les autorités sénégalaises, le Président Macky Sall à leur tête.

A lire : Sénégal, Centrale solaire de Mékhé village : 21000 h de travail, 350 travailleurs, 64000 plaques installées