Rwanda : Ngabo, Mwiza, Urumuri, Akazuba et Ikirezi, ces robots au front contre le Covid-19

Ngabo, Mwiza, Urumuri, Akazuba et Ikirezi tels sont les noms de cinq robots de haute technologie qui seront utilisés dans la gestion de la pandémie du coronavirus dans les centre de traitement au Rwanda. Ces robots ont été remis au ministre de la Santé par son homologue des Technologies de l’Information et de la Communication, au centre de traitement de Kanyinya ce 19 mai.

En effet, ces cinq robots conçus par ZaroBots Africa, une société qui fabrique des robots humanoïdes les plus avancés dans le domaine de la santé, de l’éducation et de l’industrie assisteront les médecins impliqués dans la riposte contre le Covid-19. Ils ont la tâche de rendre la riposte efficace, par le contrôle des patients, la fourniture des médicaments dans leurs chambres et la capture d’informations relatives à l’évolution de leur situation sanitaire.

« Il est passionnant de voir différentes institutions unir leurs forces pour lutter contre le Covid-19.C’est encore une autre étape importante dans l’utilisation de la technologie pour amélioration de la santé au Rwanda. Ces robots permettront d’accélérer la prestation de services tout en protégeant nos précieux agents de santé contre l’exposition au Covid-19 », a déclaré le Dr Daniel Ngamije, ministre rwandais de la Santé.

Lire aussi : Rwanda : l’utilisation des robots, la nouvelle approche dans la lutte contre le Covid-19

Le Rwanda a déjà dépassé 300 cas confirmés de Coronavirus. La mise à jour du ministère de la Santé de ce 19 mai fait état de 11 nouveaux cas confirmés, un chiffre qui porte à 309 le nombre total de cas confirmés. D’après notre source, la confirmation de ces 11 cas en un seul jour reste le bilan le plus lourd depuis l’annonce de la pandémie.

Les autorités sanitaires rwandaises expliquent cette hausse par la poursuite du transport frontalier avec ses voisins notamment la Tanzanie et le Kenya. Face à ce danger, Kigali mettra des unités de test obligatoires à la disposition de tous les services commis aux postes frontaliers afin de procéder au contrôle sanitaire des chauffeurs des camions et leurs assistants en provenance de ses pays voisins.

Lire aussi : Lutte contre le Covid-19 : les États d’Afrique de l’Est s’engagent à mutualiser leurs efforts