Retrait des soldats américains basés au Niger au plus tard le 15 septembre 2024


Lecture 3 min.
Soldats américains au Niger
Soldats américains au Niger

L’administration Biden a annoncé le retrait des troupes américaines basées au Niger d’ici le 15 septembre 2024. Ce retrait fait partie d’un réexamen plus large de la présence militaire américaine en Afrique, visant à recentrer les efforts sur la lutte contre le terrorisme et la concurrence avec la Chine et la Russie.

Les États-Unis comptent environ 350 soldats au Niger, principalement stationnés à la base aérienne d’Agadez. Ces troupes ont fourni une formation et un soutien aux forces nigériennes dans la lutte contre les groupes djihadistes, tels que Boko Haram et l’État islamique du Grand Sahara (EIGS). Le retrait des troupes américaines du Niger a suscité des inquiétudes quant à l’impact sur la sécurité du pays.

Dénonciation des accords militaires avec la France

Le Niger est confronté à une menace croissante des groupes djihadistes, et les forces nigériennes manquent de ressources et de formation pour les combattre efficacement. Le gouvernement nigérien a déclaré qu’il travaillait avec ses partenaires internationaux pour combler le vide laissé par le retrait américain. Avant les États-Unis, le Niger avait dénoncé les accords militaires avec la France.

Le 3 août 2023, en effet, la junte militaire au pouvoir au Niger a dénoncé plusieurs accords militaires conclus avec la France. Cette décision faisait suite à un coup d’État intervenu le 31 juillet 2023, visant Mohamed Bazoum. Les accords dénoncés par le Niger concernent notamment le stationnement de troupes françaises sur le territoire nigérien, le statut des forces françaises présentes au Niger et la coopération en matière de renseignement.

Contexte de tensions croissantes

C’est le 16 mars 2024 que le régime militaire au pouvoir au Niger a dénoncé l’accord de coopération militaire qui le liait aux États-Unis depuis 2012. Cette décision a été prise avec effet immédiat, et les autorités nigériennes ont exigé le départ des troupes américaines présentes sur leur territoire. La dénonciation de cet accord s’inscrit dans un contexte de tensions croissantes entre le Niger et les États-Unis. Depuis le coup d’État, les relations avec les États-Unis se sont refroidies.

Les États-Unis ont exprimé leur déception face à la décision du Niger. Le retrait des troupes américaines du Niger aura un impact significatif sur la sécurité du pays. Les forces nigériennes sont mal équipées et peu formées pour lutter contre les groupes djihadistes qui sévissent dans la région. Le départ des Américains pourrait ainsi créer un vide sécuritaire que les groupes djihadistes pourraient exploiter.

Avatar photo
Très attaché à l’Afrique Centrale que je suis avec une grande attention. L’Afrique Australe ne me laisse pas indifférent et j’y fais d’ailleurs quelques incursions
Newsletter Suivez Afrik.com sur Google News