Que fait le chef des Armées d’Algérie, Saïd Chengriha, en France ?

Le général Saïd Chengriha
Le général Saïd Chengriha

Le chef d’état-major des Armées algériennes, Saïd Chengriha, entame, ce lundi, une visite officielle en France. Il s’agit de la première visite d’un patron de l’armée algérienne, depuis 17 ans. De quoi se demander que fait le patron des Armées algériennes en France ?

C’est à l’invitation de son homologue français, Thierry Burkhard, que le chef d’état-major des Armées algériennes, Saïd Chengriha, séjourne dans l’Hexagone. Le ministère algérien de la Défense en a fait l’annonce. Selon Alger, « cette visite s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération entre l’Armée nationale populaire (ANP) et les Armées françaises ».

Une première depuis 17 ans !

Dans un communiqué, les autorités algériennes précisent que ce déplacement « permettra aux deux parties d’examiner les questions d’intérêt commun ». Depuis 17 ans, aucun patron de l’armée algérienne n’a effectué une visite officielle en France. En effet, la dernière fois que la France accueilli un chef d’état-major algérien remonte à 2006. C’était lors d’un séjour du général de corps d’armées Ahmed Gaïd Salah.

Par contre les deux généraux français et algérien s’étaient déjà rencontrés. C’était les 25 et 26 août 2022, lors du voyage du Président français Emmanuel Macron en Algérie. Thierry Burkhard et Saïd Chengriha avaient saisi l’opportunité pour évoquer la situation sécuritaire au Sahel. En plus d’avoir abordé le renforcement de la coopération entre les forces de défense algérienne et française.

Chengriha à Paris après l’annonce de la visite de Tebboune

La visite en France du général de corps d’Armées Saïd Chengriha intervient après l’annonce du déplacement à Paris d’Abdelmadjid Tebboune. Le voyage du dirigeant algérien est d’ailleurs prévu en mai prochain. Cette visite sera la première du genre depuis l’arrivée de Tebboune au pouvoir, en 2019. La décision de voyage e chef de l’Etat algérien avait été prise suite à un échange, le 15 janvier courant, avec son homologue français, Emmanuel Macron.

Notons que mi-décembre 2022, la France avait annoncé le desserrement de sa politique sur l’octroi de visas en faveur de l’Algérie. De son côté, les autorités d’Alger avaient fait l’annonce d’une augmentation de la fourniture d’électricité à l’Union Européenne. Preuve d’une nouvelle dynamique dans les relations entre la France et l’Algérie.

Lire : Algérie : le Président Tebboune attendu en France, une première !