Peine de mort contre 3 des assassins des deux jeunes scandinaves au Maroc

Les deux touristes scandinaves tuées au Maroc

Comme cela avait été requis, le tribunal antiterroriste de Salé, près de Rabat au Maroc, a condamné à la peine de mort les trois principaux suspects du meurtre et de la décapitation, en décembre 2018, des deux jeunes filles scandinaves. Ces assassinats ont été fait au nom du groupe Etat islamique (EI) .

Outre les peines de morts contre les trois principaux coupaples, les 19 autres accusés marocains et Kevin Zoller Guervos, un Hispano-suisse, ont été condamné de peines allant de cinq ans de prison à la perpétuité.

Les trois hommes condamnés à mort sont le leader de la cellule djihadiste, Abdessamad Ejjoud, qui a procédé à une décapitation, Younes Ouaziyad qui a décapité la seconde touriste et  Rachid Afatti qui avait filmé le double meurtre sur son téléphone portable pour les diffuser sur les réseaux sociaux.

Les victimes, Louisa Vesterager Jespersen, 24 ans, originaire du Danemark, et Maren Ueland, 28 ans, originaire de Norvège, avaient été retrouvés décapités fin décembre 2018 dans le Haut Atlas, à Chamharouch, à une dizaine de kilomètres du village d’Imlil, région du Maroc très fréquentée par les touristes.

Si des peines de mort sont toujours prononcées au Maroc, un moratoire est appliqué depuis 1993 et la sentence définitive pourrait donc ne jamais être appliquée.

Le tribunal a refusé la demande de la famille de Louisa Vesterager Jespersen qui réclamait 10 millions de dirhams (930.000 euros) à l’Etat marocain pour sa responsabilité morale, lire une école coranique au coeur du procès.