Naissance d’un héritier

Le roi Mohammed VI et son épouse Lalla Salma sont depuis jeudi les heureux parents d’un petit Hassan. L’arrivée du nouveau-né, abondamment saluée par la presse, a été l’occasion de festivités dans tout le Royaume et de remises de peine pour certains prisonniers.

Le petit Hassan a poussé ses premiers cris jeudi 8 mai à 6h40. Ce nouveau-né matinal est le premier fils de Mohamed VI. Prénommé ainsi en hommage à son grand-père, feu Hassan II, décédé en juillet 1999, il est destiné à devenir le seizième souverain de la dynastie alaouite, sous le nom de Hassan III. La tradition présente cette dynastie comme descendant directement du Prophète Mahomet, et celle-ci règne sur le Maroc depuis bientôt trois siècles et demi. La naissance d’un héritier est ainsi fêté comme la continuité du Royaume, donc de l’Etat, et symbolise pour beaucoup l’unité renouvelée du Maroc.

La naissance a été saluée par 101 coups de feu tirés du Palais Royal de Rabat et le roi Mohammed VI est allé, en fin de matinée, à la rencontre de la foule assemblée sur l’esplanade du Méchouar, grouillant de Marocains venant de la ville mais aussi des régions avoisinantes. Les provinces du Sud ont également été le théâtre de scènes de liesse populaire. A Laâyoune, des centaines de citoyens ont investi le siège de la province et à Dakhla, des coups de canon ont retenti pour annoncer le début des festivités dans cette ville dont les artères principales et les grandes places ont été décorées.

Bonne nouvelle tant attendue

Pour marquer l’événement, 9 459 prisonniers ont été remis en liberté, avec parmi eux des personnes âgées, malades ou handicapées, des femmes enceintes ou allaitantes, des mineurs et des étrangers. 38 529 autres détenus ont bénéficié d’une remise de peine. Quant à la presse, elle n’a pas hésité à se montrer lyrique à l’extrême, à l’image du Matin du Sahara et du Maghreb qui a salué cette  » bonne nouvelle tant attendue par les Marocains, dans tous les foyers et au sein de toutes les familles « ,  » comblant de joie nos coeurs, illuminant de bonheur nos âmes, rafraîchissant de liesse nos esprits « …

Bien que le secret ait été bien gardé sur la grossesse de Lalla Salma, épouse du roi depuis le 12 juillet 2002, les rumeurs allaient bon train dans le Royaume depuis dix jours. Aucune information officielle n’avait filtré sur l’approche de la naissance royale, pourtant, des préparatifs de grandes festivités étaient visibles un peu partout dans les principales villes du pays : bâtiments publics rénovés, grands axes nettoyés et décorés, chaussées et trottoirs refaits, jardins refleuris… Aux alentours de la capitale, de larges espaces publics ont également été aménagés pour accueillir les spectacles de fantasia, traditionnels en pareille occasion. Le week-end sera donc placé sous le signe de la fête…royale.

Lire aussi

Mohamed VI se marie !

Le Maroc fête les fiançailles de M6.