Le Maroc fête les fiançailles de M6

Le jeune Roi du Maroc, Mohammed VI, s’est fiancé vendredi au palais royal de Rabat. Son mariage est annoncé pour le début de l’année 2002. Le royaume est en fête !

 » En ce jour fastueux que vit le peuple marocain « ,  » événement heureux, cadeau royal « ,  » voeux déférents de bonheur, santé et de longue vie « … La presse marocaine, quoique discrète sur  » l’événement « , ne peut pas ne pas en parler… De quoi ? Des fiançailles – tant attendues – de Mohammed VI. Le communiqué du palais royal, laconique, annonçait vendredi les fiançailles du souverain chérifien avec une jeune femme originaire de Fès qui a travaillé à l’Omnium Nord-Africain (Ona), le principal conglomérat privé marocain, dont la famille royale est actionnaire.

 » Le ministère de la Maison royale, du protocole et de la chancellerie, annonce à l’ensemble du peuple marocain la bonne nouvelle des fiançailles d’Amir al-Mouminine ( » Commandeur des croyants « ), Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu le préserve, avec Mademoiselle Salma Bennani, fille de Haj Abdelhamid Bennani et de la défunte Naïma Bensouda. La cérémonie de ces fiançailles a eu lieu ce jour, vendredi 24 Rajab de l’Hégire, correspondant au 12 octobre 2001, au Palais Royal à Rabat.  »

Mariage en 2002

 » Il a été décidé que le mariage aura lieu au début de la prochaine année de l’ère grégorienne « , donc en 2002,  » s’il plaît à Dieu « . Les Marocains, qui attendaient le mariage de leur Roi avec impatience, ont donc de quoi se réjouir. Et Mohammed VI vient de mettre en pratique les vues modernes et libérales pour lesquelles il est apprécié. Car l’annonce de cette nouvelle est déjà un événement en soi.

Le journal Al-Bayane rappelle qu' » en son temps, le peuple marocain avait pris connaissance du statut matrimonial de feu S.M. Hassan II lorsque le palais royal avait été égayé par la naissance de S.A.R. Lalla Meryem « . Aujourd’hui, Mohammed VI a fait évoluer les usages protocolaires du palais et respecté sa promesse : il avait déclaré au journal français Le Figaro que  » le peuple marocain aurait la primeur de l’annonce de son mariage « . C’est chose faite.