Mutombo reste chez les sixers

Le meilleur rebondeur au monde, le Congolais Dikembe Mutombo, a décidé de rester avec la meilleure équipe du championnat américain, le NBA. Il veut gagner le championnat qu’il avait raté, cette saison, de justesse. Il a renouvelé son contrat pour cinq ans avec les Sixers de Philadelphie. Pour la modique somme de 65 millions de dollars.

Un air de revanche. « Je serai de retour avec les Sixers la saison prochaine, il n’y a aucun doute là-dessus dans mon esprit. » Dikembe Mutombo n’a jamais caché qu’il était bien dans ses grandes baskets à Philadelphie. Son désir de rester chez les Sixers, en plus des raisons financières, et il aurait pu trouver autant ou mieux ailleurs, est motivé par sa récente défaite à la finale NBA, perdue 4-1 face aux Lakers de Los Angeles.

Dikembe Mutumbo a exaucé son voeu. Il vient de renouveler son contrat avec les Sixers pour cinq ans. Il percevra 13 millions de dollars par saison. Soit au total 65 millions de dollars. Mais le pivot de Philadelphie explique son choix de continuer l’aventure dans la conférence Est (le basket américain est divisé en deux conférences, Est et Ouest, ndlr) par son désir de rafler d’autres titres avec les Sixers.

Mutombo, roi de la raquette

Son arrivée chez les Sixers, en mars dernier, a permis à l’équipe de Philadelphie de consolider un effectif déjà très fourni. Face aux Lakers Shaquille O’Neal et Cobe Bryant, Mutumbo a étalé tout son talent. Le face-à-face des deux pivots, Shaquille O’Neal et Dikembe Mutumbo, a tourné à l’avantage du Congolais (13,9 points, 13,7 rebonds, 3,1 contres).

Mutombo n’a jamais renié ses origines africaines. Il est très présent sur le Continent avec des oeuvres caritatives : constuction d’hôpitaux, d’écoles, etc.  » Je suis Africain. Sans équivoque. Ca fait quatorze ans que je suis aux Etats-Unis mais je reste africain. Vous savez, ma femme est africaine. Chez nous, la nourriture est africaine, j’écoute de la musique africaine, je retourne en Afrique chaque année avec ma famille, je téléphone à mon père trois fois par semaine pour prendre des nouvelles du pays. Je suis l’un des fils du Continent « , a confié la star de la NBA à Afrik. Il devra parapher son contrat avec les Sixers ce 18 juillet.