Municipales en France : Rachida Dati seule rescapée de la diversité

Le deuxième tour des municipales françaises de dimanche est marqué, côté diversité, par victoire attendue de Rachida Dati, tête de liste de la majorité dans le VIIe arrondissement de Paris. Les autres candidats de la diversité de France n’ont pas remporté de municipalité, y compris Seybah Dagoma. La jeune socialiste s’est inclinée face au maire sortant du 1er arrondissement de la capitale, Jean-François Legaret.

Rachida Dati est la seule tête de liste de la diversité à être sortie victorieuse du deuxième tour des municipales françaises. Dimanche, avec 57,69% des voix, elle a – comme pressenti – écrasé la socialiste Laurence Girard (27,18%) et la centriste Véronique Delvolve (15,14%). Une victoire d’autant plus grande pour la ministre de la Justice que l’Union pour un mouvement populaire (UMP, au pouvoir) a subi un sérieux revers lors de ce scrutin.

Un revers dont a pâti Karim Boudjema (27,44%). Améliorant à peine son score du premier tour (26,11%), il devance la centriste Caroline Ollivro mais a été laminé par le maire sortant socialiste Daniel Delaveau. Linda Asmani (25,04%), elle aussi tête de liste de la majorité, n’a pour sa part pas fait le poids face à Rémi Feraud (74,96%), qui menait une liste d’union de la gauche dans le Xe arrondissement de Paris.

Pas de surprise Seybah Dagoma

Toujours dans la capitale, Seybah Dagoma, la jeune protégée de Bertrand Delanoë, n’a par contre pas créé la surprise. Avec 47,24% des voix, la socialiste à la tête d’une liste de divers courants de la gauche n’en était en revanche pas si loin. Jean-François Legaret (52,76%) conserve son fauteuil dans le Ier arrondissement, qu’il n’a pas cédé depuis 2000. Déçue, Seybah Dagoma n’est pas abattue.

« Notre campagne et notre score ont montré la nécessité d’un débat démocratique renouvelé dans notre arrondissement, explique l’avocate sur son site. Nous resterons vigilants dans les six prochaines années pour que le 1er arrondissement participe à la dynamique enclenchée par Bertrand Delanoë et confirmée par une large majorité de Parisiennes et de Parisiens. »

A Garges-Lès-Gonesse, une triangulaire opposait le socialiste Hussein Mokhtari, le communiste Francis Parny et le maire sortant divers droite Maurice Lefèvre. Ces candidats ont respectivement glané 16,15%, 39,57% et 44,27%.

Lire aussi : Municipales 2008 : premier tour et dernier round pour les candidats de la diversité