Municipales 2008 : premier tour et dernier round pour les candidats de la diversité

Pour la plupart des candidats de la diversité qui se sont présentés aux municipales en France ce dimanche, il n’y aura pas de second tour. Seybah Dagoma qui a crée la surprise à gauche dans le Ier arrondissement et la ministre de la Justice Rachida Dati (UMP), qui est en ballotage favorable dans le VII arrondissement de Paris, sont quelques unes des exceptions qui confirment la règle.

Les résultats du premier tour des élections municipales qui se sont tenues en France ce dimanche sont assez inégaux pour les candidats de la diversité et les bons scores restent une denrée rare. Le recul constaté de la droite par rapport à la gauche – plus 2,90% comparé à 2001- a certainement perturbé les candidats qui portaient les couleurs de l’UMP. Parmi les têtes de liste, Seybah Dagoma qui conduisait celle du Parti socialiste, dans le Ier arrondissement de Paris, réalise une belle performance en rassemblant 37,4% des suffrages exprimés, derrière le candidat UMP. Elle améliore de quatre points le score du PS qui avait récolté 33,3% des suffrages en 2001. Avec ses 49,5% dans le VIIe arrondissement de Paris, Rachida Dati, la ministre de la Justice, bénéficie d’un ballotage favorable. Dans cet arrondissement acquis à la droite, d’aucuns estiment néanmoins qu’il s’agit d’une contre-performance. Autre bon résultat à Garges-lès-Gonesse (95) où le candidat PS Hussein Moktari (28,04%) est au coude à coude avec deux listes divers droite, celle de Maurice Lefèvre (30,07%), qui le devance légèrement, et de Michel Montaldo (19,73%).

A Rennes, l’UMP Karim Boudjema réussit à tirer son épingle du jeu, avec 26,11% des voix, derrière son concurrent socialiste qui totalise 46,98% des suffrages exprimés. Bon résultat également pour le MoDem Khader Abdellali qui a récolté 36,08% des voix à Stains (93) dans une confrontation que la candidat PS a remporté dès le premier tour. Même sort à Bobigny (93) pour la candidate (apparentée) UMP Leila Bouzidi, qui avec ses 24,53% de voix, n’a pas réussi à menacer le maire communiste sortant. Adèle Gauthier essuie la même déconvenue à Bonneuil-sur-Marne : 21, 27%, loin derrière la liste communiste, menée également par un maire sortant réélu avec près de 80% des voix. Scores honorables également pour l’UMP Lynda Asmani (15,9%) dans le Xe arrondissement de Paris, pour le PS Rachid Mammeri, 14,73% à Evreux (27), l’UMP Rachid Kaci, 14, 33% à Nanterre (92), le PS Razzy Hamad, 13,3% à Orly (94) et le dissident PS Mourad Lebcir, 12,87%, l’ancien maire-adjoint d’Epinay-sous-Sénart (91) où le candidat du MoDem, Constant Lekiby, s’est rallié avec l’UMP.

Seybah Dagoma : une belle surprise pour le PS

A Etaples (62), le divers gauche Bagdad Ghezal recueille 9,97% des suffrages exprimés. Le premier tour dans cette ville a été remporté par un autre divers gauche en ballotage favorable. Aminata Konaté, la jeune candidate UMP à Montreuil (93) est parvenue à s’offrir une petite troisième place (9,6%), derrière la liste des Verts conduite par Dominique Voynet et celle du maire sortant apparenté communiste, Pierre Brard. La verte Kedidjia Bourcat, dans le XIe arrondissement de Paris où le socialiste Patrick Bloche a été élu, récolte 7,9% des suffrages. Dans le IVe, la MoDem Fadila Mehal rassemble 8,2% de voix qui valent leur pesant d’or. Le PS y est en ballotage favorable. Comparés aux résultats de ces petits partis, ceux des candidats UMP Six Emmanuel Njoh, à Vitry-sur-Seine (94), et Jean-Claude Beaujour, dans le XXe arrondissement, qui obtiennent respectivement 9,12% et 7,24% de voix, font piètre figure.

Pour les candidats de la diversité figurant sur des listes, le ballotage est défavorable pour celle de Rama Yade, la secrétaire d’Etat aux droits de l’Homme, conduite par Nicole Goueta (42,5%) à Colombes (92). La liste emmenée par le MoDem Laurent Trupin, composée notamment de Jean-Pascal Douala, devrait arbitrer le combat que se livreront le PS, arrivé en tête, et l’UMP. Du côté de Montreuil, satisfecit pour Djénéba Keïta où la liste de Jean-Pierre Brard est en ballotage favorable (39,4%). A Alfortville, Lucien Pambou, membre de la liste UMP qui a obtenu 19% des voix, sera membre du conseil municipal dirigé par un maire socialiste. Dans le XXe arrondissement de Paris, la liste divers gauche, conduite par le maire sortant Michel Charzat et à laquelle participait Nacer Kettane, le patron de Beur FM, réalise un score de 16,03%, derrière la candidate PS en ballotage favorable. Contrairement aux années précédentes, beaucoup plus d’appelés mais toujours très peu d’élus. Ce qui n’empêche pas les candidats de la diversité d’être satisfaits de leurs scores, l’expression d’une France qui se reconnaît de plus en plus en eux.

 Lire aussi : Rama Yade et Rachida Dati à la conquête des électeurs