Miss France 2008 victime de racisme ?

missFrance2-2.jpg

Valérie Bègue saura vendredi si elle est déchue de son titre de Miss France 2008. La lauréate réunionnaise encourt cette sanction pour s’être inscrite au concours alors qu’elle avait par le passé fait des photos sexy. La jeune femme bénéficie du soutien des citoyens de son île natale, dont certains accusent la présidente du comité Miss France de racisme. Des attaques que cette dernière juge « ignobles ».

valerie-begue-nueokok-2.jpgAffaire Valérie Bègue, suite et bientôt fin. Miss France 2008 saura vendredi si elle doit céder sa couronne à cause de la publication de photos sexy, la semaine dernière, dans le magazine français Entrevue. La jeune Réunionnaise assistera au verdict que rendront la Société et le Comité Miss France, ainsi que Endemol, la société de production de la cérémonie de la plus belle femme de l’Hexagone et de ses Dom-Tom.

Entorse au règlement

Geneviève de Fontenay, présidente du Comité Miss France, a expliqué à Afrik que le Comité était « unanime » quant au retrait du titre que Valérie Bègue a remporté le 8 décembre dernier. « Les filles signent un papier sur les conditions de participation et certifient qu’elles n’ont jamais posé dans une tenue équivoque ou nue », justifie simplement la « dame au chapeau ».

missFrance3-2.jpgMiss Réunion a fait amende honorable, reconnaissant que ces clichés avaient mis le comité Miss France « dans l’embarras » et qu’elle ne représentait pas « la Miss idéale ». Elle poursuit qu’elle n’a « jamais voulu choquer », qu’elle ne souhaitait pas voir ces clichés publiés et qualifie de « fourbe [et] cupide la personne qui a fait ça ».

Elle a toutefois indiqué à la chaîne Antenne Réunion que ces photos « d’une autre époque » étaient d’ordre « strictement privé » et qu’elle n’a « jamais été rémunérée et le photographe non plus ». Ce à quoi Geneviève de Fontenay répond que « si ces photos étaient d’ordre privé, elles ne seraient pas sorties du tiroir ».

La défense s’organise

Valérie Bègue a porté plainte contre Entrevue et contre X pour « atteinte du droit à l’image » et son avocat veut faire interdire la diffusion d’Entrevue à la Réunion, où il doit arriver vendredi. Valérie Bègue a déclaré préférer être destituée que de démissionner, comme le lui demandait Geneviève de Fontenay. Elle pourrait cependant changer d’avis. Mais il semble qu’au bout du compte elle devra céder sa place de plus belle femme de France à sa première dauphine, la néocalédonienne Vahinerii Requillart. « Si elle accepte la couronne », tempère toutefois la présidente du Comité Miss France.

bbbbbbbbbbbbb.jpgPour éviter ce scénario, le Comité Miss Réunion et Valérie Bègue s’organisent. Le « Comité Miss Réunion soutient sa miss pour qu’elle puisse se défendre, bien qu’au final on soit dépendant du Comité Miss France », nous confie le délégué de Miss France pour la Réunion. « Je prends l’avion ce soir avec Valérie pour la métropole, poursuit Aziz Patel. Elle va mieux psychologiquement et moralement et a préparé un argumentaire pour vendredi. Elle reste confiante même si elle sait que ce n’est pas gagné. »

Avant Valérie Bègue, Miss France 2004 a eu des déboires avec les organisateurs du concours. Laetitia Bléger avait été suspendue six mois pour avoir posé dans le célèbre magazine de charme américain Play-Boy. N’y a-t-il alors pas deux poids deux mesures dans le traitement des deux fautives ? « Les photos de Laeticia étaient relativement acceptables. C’est l’environnement (le magazine, ndlr) qui ne l’était pas. Celles de Valérie étaient trash », souligne, inflexible, Geneviève de Fontenay.

Accusation de racisme

Mais certains Réunionnais interrogés par des medias locaux sous-entendent que le probable remplacement de Valérie Bègue cache peut-être un racisme latent. Une allégation notamment confortée par des propos Geneviève de Fontenay, qui avait déclaré : « Elle est à la Réunion, et bien qu’elle y reste ! ». Des propos jugés « excessifs et inutilement humiliants » par Patrick Karam, chargé de l’égalité des chances des Français d’Outre-Mer.

Geneviève de Fontenay se dit choquée d’être « traitée de raciste » et des « insultes ignobles » dont elle fait l’objet depuis la Réunion. Elle ajoute que « le Comité Miss France a toujours été multiracial. Et j’ai déclaré dans une interview à France Soir que j’espère voir avant de mourir l’élection d’une Miss d’origine maghrébine ».

Reste que, sur l’île natale de Valérie Bègue, la mobilisation de soutien à Valérie Bègue ne faiblit pas. « Dès le soir de son élection, il y a eu une immense vague de soutien pour elle. Ce qui explique les centaines de réactions quand elle a été attaquée », explique Jean Yves Bouteloup, responsable de Clicanoo. Sur ce site qui héberge le Journal de l’île de la Réunion, le sondage du jour est d’ailleurs sans équivoque. A la question « Valérie Bègue a-t-elle raison de refuser de démissionner comme lui demande Geneviève Fontenay ? » plus de 80% des sondés ont voté « oui ».

Plus « vigilants » à l’avenir

missFrance2-2.jpgSur le terrain, un comité de soutien a même vu le jour. Il comprend l’ancienne Miss Réunion Gilda Payet (1989), des entrepreneurs et même des religieux. L’archevêque Mgr Gilbert Aubry a d’ailleurs créé la surprise en soutenant dimanche, devant plusieurs centaines de manifestants, que la lauréate était « une victime qui a besoin de soutien ». « Il a replacé les choses dans leur contexte en rappelant que les filles de Miss France ont défilé en petite culotte avec des ailes d’ange dans le dos », précise Jean Yves Bouteloup. Valérie Bègue avait pourtant posé en bikini sur une croix en bois…

Les organisateurs de Miss France ont tiré les leçons de l’affaire Valérie Bègue. A l’avenir, ils seront plus regardants dans les présélections des Miss. « C’est aux délégués d’être vigilants, indique Geneviève de Fontenay. Il faut faire le ménage en amont. On envisage d’éplucher Internet et les blogs pour avoir des garanties. » Et il y aura du travail. Entrevue, dont les ventes auraient été multipliées par les photos de Valérie Bègue, a révélé qu’il avait aussi des clichés explicites sur une bonne partie des autres miss régionales…

Lire aussi :

Valérie Bègue veut « incarner la France de la diversité »

Valérie Bègue : une Miss France dans la tourmente


Miss France 2008 reçoit des soutiens de poids