Valérie Begue est Miss France 2008

Valérie Begue a été élue, samedi, à Dunkerque, plus belle femme de France. Cette ravissante réunionnaise de 22 ans compte, pendant son année de règne, représenter la diversité de la République. Elle fera aussi la promotion de son île natale, qui n’avait plus remporté la prestigieuse couronne depuis une trentaine d’années.

« C’est tout simplement gigantesque. On ne peut pas se préparer à ça réellement. (…) Je me suis vraiment démenée pour offrir un beau spectacle et remporter cette couronne », a déclaré Valérie Begue après son élection, samedi soir, au titre de 61e plus belle femme de France. Avec son sacre, la ravissante Miss Réunion, élue au Palais des Congrès Le Kursaal de Dunkerque (Nord), remporte une couronne que son île n’avait plus gagnée depuis la victoire de Monique Uldaric… en 1976.

Miss France 2008, qui a inauguré un système d’élection où les voix du jury comptent autant que celles des téléspectateurs, espère pendant son année de règne mettre en exergue la diversité de la France. « Je voudrais incarner la France de la diversité et de la tolérance, comme cela existe chez moi », a expliqué l’étudiante en commerce international à l’Associated Press, en précisant que la Réunion, « une île historiquement culturelle, tire sa richesse de la diversité, notamment ethnique, de sa population ».

« Jamais je n’oublierai mon île »

Au cours de la compétition avec les 35 autres prétendantes, Valérie Begue n’a pas manqué de rendre hommage à la Réunion, où elle a vu le jour il y a 22 ans. La native de Chaloupe Saint-Leu (Sud-Ouest) a rappelé que l’île a souffert « de vraies catastrophes », comme le « chikungunya, les éruptions du Piton de la Fournaise ou la leptospirose (une maladie animale infectieuse transmissible à l’homme, ndlr) ».

De quoi conforter la jeune femme dans sa mission de promotion de la Réunion. « Je suis fière de mes racines et je veux redorer l’image de l’île, car elle a beaucoup souffert ces dernières années, a expliqué Valérie Begue à Clicanoo.com. La Réunion m’a choisie pour être son ambassadrice et je veux être à la hauteur de la confiance qu’elle a placée en moi. Je l’ai défendue à l’élection et je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin. (…) Je veux vendre cette destination à la France entière et à l’étranger. Bien sûr, en tant qu’ambassadrice nationale, je dois aussi mettre en avant le pays, mais jamais je n’oublierai mon île. »

Valérie Begue, qui poursuivra son combat contre le cancer et la mucoviscidose – une maladie génétique respiratoire -, compte d’ailleurs y passer les fêtes de fin d’année. L’occasion pour elle de remercier de vive voix « tous les Réunionnais », dont 20 000 ont bravé le décalage horaire (+3) afin de voter pour elle. Après ce retour aux sources, Valérie Begue devra se préparer pour, dans quelques mois, participer aux concours de Miss Monde et Miss Univers.