Maroc, Scandale de l’IAAF : Lalla Salma, l’arbre qui cachait la forêt… chez Mohammed VI ?

Lalla Salma née Bennani

Le scandale de l’IAAF, en rapport avec l’athlétisme mondial, et dans lequel est empêtrée la famille du roi Mohammed VI du Maroc, n’a pas fini de livrer tous ses secrets, car elle remet sur la table des débats une question fondamentale : les contours de la disparition de Lalla Salma.

Lalla Salma, ex-épouse du roi Mohammed VI, de facto ancienne Première dame du Maroc, dérangeait-elle au palais royal ? Cette question a été posée, confirmée par certains journaux. Et aujourd’hui, elle mérite un coin de projecteur, au vu du scandale de l’athlétisme mondial qui a éclaté en 2015, avec des ramifications au Sénégal et en Russie certes, mais qui aura frappé de plein fouet le royaume chérifien. Au cœur de cette affaire, une Cartier qui aura été localisée dans la famille de Mohammed VI. Plus précisément, au bras d’une nièce du roi du Maroc et qui pourrait bien être Lalla Soukaina.

A lire : Sénégal, Maroc : Macky Sall et Mohammed VI au cœur du scandale de l’IAAF

Pendant qu’au Maroc, les attentions étaient captivées par l’affaire Lalla Salma, notamment sa séparation avec Mohammed VI et sa disparition, le feu couvait ailleurs, notamment entre le Sénégal, la France et la Russie. Il s’agissait en effet du scandale ayant secoué l’athlétisme mondial, avec l’ancien président de l’IAAF, Lamine Diack, accusé, en même temps que son fils, Papa Massata, de corruption dans une affaire de dopage concernant des athlètes Russes. Un feu qui couvait ailleurs certes, mais que des vents allaient projeter jusqu’au Maroc.

Une famille royale qui mange à tous les… râteliers ?

Lalla Soukaina, la nièce du roi Mohammed VI, est citée dans cette nébuleuse pour une Cartier payée par Diack-fils. Un cadeau ? Sans doute. Mais en vertu de quoi ? Qu’est-ce qui liait Papa Massata Diack et Lalla Soukaina au point que cette Cartier soit localisée au bras de cette nièce du roi ? Pourtant la famille royale est censée aisée au point de ne pas sentir le besoin de bénéficier de certaines largesses. Surtout venant d’un habitant de pays en voie de développement comme le Sénégal où les enfants crèvent de faim. Un pays où l’accès aux soins pose problème. A moins que…

A moins que la recherche de confort, de luxe, et de biens matériels soit sans limite dans la famille royale. Suffisant pour se demander si Lalla Salma n’a pas été contrainte à disparaître par les sœurs de Mohammed VI pour une affaire de… biens. Car, il a en effet été révélé que Lalla Salma dérangeait beaucoup les sœurs de Mohammed VI qui ne voulaient pas la voir au palais. En tous les cas, s’il est vrai que la Cartier a bel et bien été localisée au bras de la nièce de Mohammed VI, c’est un début de preuve que les membres de la famille royale sont à-même de s’attabler là où leur appétit les mène.

Et cette affaire de Cartier ayant été démantelée dans le cadre du scandale de l’IAAF, l’athlétisme mondial, semble être la bouchée de trop.

A lire : Maroc, Scandale de l’IAAF : malaise chez Moulay Hassan, héritier de Mohammed VI ?