Maroc, Scandale de l’IAAF : malaise chez Moulay Hassan, héritier de Mohammed VI ?

Le prince héritier Moulay El Hassan

Futur roi du Maroc, le prince héritier du souverain Mohammed VI, Moulay El Hassan ne peut en aucun cas être honoré par le scandale de l’IAAF dans lequel s’est empêtrée sa cousine chez qui la fameuse Cartier a été localisée.

Le scandale s’amplifie au Maroc où la famille royale est pointée du doigt dans une sombre affaire en rapport avec le plus gros scandale qu’ait connu l’athlétisme mondial. Il s’agit en effet d’une affaire d’argent. De gros sous qui auraient été empochés par deux membres d’une même famille. Le Sénégalais Lamine Diack, alors président de l’IAAF, et son fils Papa Massata Diack, patron d’une agence marketing basée au Sénégal. Que leur reproche-t-on ? D’avoir indûment empoché de faramineuses sommes d’argent en contrepartie de services. Lesquels ?

A lire : Maroc : après Lalla Salma, un nouveau scandale secoue la famille de Mohammed VI

Il s’agit d’avoir occulté des cas de dopage dont faisaient l’objet des athlètes russes, moyennant une contrepartie financière. Le jackpot touché à cette époque avait sans doute fait tourner la tête à Papa Massata Diack qui ne s’était point privé. Le patron de Pamodzi s’était en effet permis des folies en faisant du shopping haut de gamme. Dans ses acquisitions, une Cartier, qui, selon des faits rapportés par Franceinfo, a été localisée au Maroc.

Au Maroc, oui, mais pas n’importe où au royaume. Ou du moins, là où on s’y attendait le moins : dans la famille du roi Mohammed VI. En effet, il a été rapporté que la Cartier a été localisée au bras de la nièce du roi de ce pays d’Afrique du Nord. Ce qui frise le scandale, au moment même où le prince héritier Moulay El Hassan suit une formation en vue de prendre les rênes du Maroc. Un incident qui frappe de plein fouet la famille royale, et qui ne peut en aucun cas faire honneur au 24ème roi de la dynastie alaouite.

A lire : IAAF, Corruption : Mohammed VI du Maroc cité dans l’affaire