Maroc : Moulay Hassan peut-il réconcilier Mohammed VI et Lalla Salma ?

Le prince héritier Moulay El Hassan

Le prince héritier du trône marocain, Moulay El Hassan, peut-il réconcilier ses parents, le roi Mohammed VI et la princesse Lalla Salma, séparés depuis près de trois ans ?

Le roi du Maroc, Mohammed VI, et la mère de ses enfants, Lalla Salma notamment, sont séparés depuis près de trois ans, maintenant. En effet, depuis 2018, les deux n’ont pas été vus ensemble. Même lorsque Mohammed VI était hospitalisé à Paris, suite à une intervention sur son cœur, Lalla Salma n’était pas présente à ses côtés, contrairement aux autres membres de la famille royale, qui étaient tous présents.

2019, le magazine espagnol Hola ! annonçait ce que tout le monde savait. Ou ce que tout le monde redoutait : le divorce entre Mohammed VI et Lalla Salma. Quelque temps après cette annonce, le couple royal espagnol, Don Felipe et Dona Laetizia, effectuait une visite au royaume, le 13 février 2019. Pour tenter la réconciliation ? Rien n’est moins sûr. L’on sait que le couple espagnol avait été reçu par la famille royale, sans Lalla Salma. Des moments durement vécus par la princesse Lalla Khadija, la fille tendre du couple royal.

Les mois passèrent, rien ne changeait au palais royal. Aucune apparition de la gardienne du foyer royal. Pendant ce temps, ce sont les sœurs du souverain qui sont aux commandes. Elles ont su gérer le séjour de Dona Laetizia. Même la venue du Pape François au Maroc, invité à un déjeuner royal, n’a pas réussi à faire réapparaître la princesse Lalla Salma. En atteste la photo de famille prise en souvenir au palais de Rabat, sur laquelle Lalla Salma était absente.

Absente depuis trois ans, mais toujours présente dans les cœurs du monde entier. Lalla Salma est connue de tous. Puisque le nom de son époux, le roi Mohammed VI, a fait le tour de la planète, pour sa disponibilité, son sens de l’ouverture, sa bonté, sa générosité, sa diligence. Un roi présent quand il le faut, dans son pays, en Afrique et dans le monde. N’est-ce pas Mohammed VI qui a aidé à arrêter des terroristes en France, en plus de permettre de neutraliser d’autres attaques ?

Mohammed VI, c’est ce dirigeant d’un pays d’Afrique du Nord qui insiste pour intégrer la communauté d’autres Etats d’Afrique, de l’Ouest notamment. Mohammed VI, c’est aussi l’un des rares dirigeants du monde à être en mesure de faire déferler les foules dans les capitales des pays qu’il visite. Au Sénégal, on ne dira pas le contraire. Mohammed VI, c’est ce dirigeant qui a risqué sa vie pour communier avec les Marocains d’Amsterdam. Mohammed VI, c’est tout simplement le dirigeant rêvé.

On se rappelle, au plus fort de la pandémie du Coronavirus, alors qu’aucun pays n’osait rapatrier ses concitoyens bloqués à Wuhan en Chine, que le roi avait dépêché un avion pour ramener à la maison toutes les Marocaines et tous les Marocains et donné des instructions allant dans le sens de les prendre en charge. Mohammed VI, c’est ce dirigeant qui avait réussi à doter son pays de moyens suffisants pour lutter contre le Coronavirus, alors que même la France était encore dans les balbutiements.

Aujourd’hui, c’est ce Mohammed VI dont il s’agit et qui serait même malade. Alors que la question d’une éventuelle succession du souverain par son fils est souvent soulevée, en lien avec la santé du roi, Moulay Hassan, 17ans, a une mission prioritaire : celle de réconcilier ses parents. Le jeune prince est attendu sur ce dossier qui intéresse le monde entier. Pour la planète entière, peu importe qui de Mohammed VI ou Lalla Salma a tort dans ce conflit. L’erreur étant humaine. Nul n’étant parfait.

Le monde entier veut revoir ce beau couple ensemble. Cette famille royale qui, pendant longtemps, a été la vitrine du monde entier, avec une Lalla Salma qui incarnait la nouvelle image la Première dame au Maghreb : cultivée, émancipée et à l’aise en public. Celle qui a donné au roi un digne successeur, en la personne de Moulay El Hassan. Ne pas réussir cette réconciliation serait synonyme d’échec pour le roi Mohammed VI, la princesse Lalla Salma et le prince Moulay El Hassan. Le monde entier a les yeux rivés sur le Maroc.