Maroc, Mohammed VI : Salma et Khadija, une Lalla pour en cacher une autre ?

Lalla Salma et sa fille Lalla Khadija

Le royaume chérifien semble avoir engagé une campagne de communication visant à faire la promotion de la princesse Lalla Khadija. Est-ce pour faire ombrage à l’ex-épouse du roi, Lalla Salma, qui occupe toujours les esprits ?

Agée de 11 ans et demi, la fille du roi du Maroc,  la princesse Lalla Khadija, est en passe de devenir une star. Si elle ne l’est pas déjà. Cela a été rendu possible grâce à une série d’évènements. D’abord, le 17 septembre dernier, elle était présente aux côtés de son père et de son frère aîné, le prince Moulay El Hassan, lors d’une cérémonie présentant le bilan d’étape et le programme exécutif dans le domaine du soutien à la scolarité et de la mise en œuvre de la réforme de l’Education et de la Formation au Maroc.

A lire : Maroc : pourquoi Mohammed VI a ordonné l’abandon du changement d’heure

Un évènement phare ayant trait à l’éducation et la présence de la princesse n’était point fortuite. Lalla  Khadija venait en effet d’effectuer ses premiers pas officiels. Quelques semaines plus tard, Lalla Khadija revenait au devant de la scène marocaine, faisant la UNE du magazine Femmes du Maroc. Cette présence de la princesse en couverture du numéro spécial du journal, en lien avec la Journée nationale de la femme, est aussi évocatrice. D’autant que le magazine a titré : « Lalla Khadija. Un regard vers l’avenir ». Quel avenir ? Mystère.

A lire : Algérie, Maroc : ce message touchant de Bouteflika à Mohammed VI

Une chose est sûre et certaine, au palais royal, l’avenir se trace sans la princesse Lalla Salma, séparée de Mohammed VI. Reste à savoir si la présence de Lalla Khadija aux côtés de son père peut occulter celle de sa mère qui demeure, aux yeux des Marocains et du monde entier, l’absente la plus présente.

A lire : Maroc, Sahara, Israël, Palestine : Algérie, Bouteflika et ses soutiens « dangereux »

Notons que la dernière fois que Lalla Khadija avait été vue au palais royal en compagnie de sa mère, c’était le 25 mai dernier, alors que l’ex-épouse du roi recevait une médaille de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour son engagement dans la lutte contre le cancer au Maroc.