Maroc, Sahara, Israël, Palestine : Algérie, Bouteflika et ses soutiens « dangereux »

Abdelaziz Bouteflika

Le président de la République d’Algérie, Abdelaziz Bouteflika, a réitéré le soutien indéfectible de l’Algérie au peuple palestinien dans son combat pour l’autodétermination. Un soutien qui pourrait être très mal vu du côté d’Israël, et qui s’inscrit dans la même ligne que le soutien offert par le dirigeant algérien au peuple du Sahara Occidental et qui fâche le Maroc.

Dans un message de vœux adressé au Président palestinien, par ailleurs président du Comité exécutif de l’Organisation pour la Libération de la Palestine (OLP), Mahmoud Abbas, le chef de l’Etat algérien, Abdelaziz Bouteflika, a réitéré le soutien indéfectible de l’Algérie au peuple palestinien dans son combat pour l’autodétermination et le recouvrement de tous ses droits nationaux légitimes.

Dans sa correspondance, le Président Bouteflika a écrit : « Il m’est agréable, au moment où le peuple palestinien frère célèbre le 30ème anniversaire de la proclamation de l’Etat de Palestine, de vous adresser, au nom du peuple et du gouvernement algériens et en mon nom personnel, nos vœux les plus sincères, priant Dieu Le Tout Puissant de vous accorder santé et bien être et de concrétiser les aspirations de votre peuple frère à la liberté et à l’établissement d’un Etat indépendant avec El Qods comme capitale ».

Lire aussi : Maroc, Sahara, Algérie : Bouteflika écrit au chef du Polisario

Selon Bouteflika, « en Algérie, la terre sur laquelle cette proclamation historique a eu lieu, nous suivons avec inquiétude et préoccupation les enjeux actuels qui entravent la concrétisation de l’Etat palestinien, et saluons l’ensemble des efforts internationaux consentis pour son établissement dans les frontières de 1967, tout en vous souhaitant davantage de réussite dans vos efforts sincères pour l’union du peuple palestinien ».

Le chef de l’Etat algérien dit saisir « cette opportunité pour réitérer notre soutien indéfectible au peuple Palestinien dans son combat pour l’autodétermination et le recouvrement de tous ses droits nationaux légitimes ». Un message qui sera, pour sûr, vu d’un mauvais œil du côté d’Israël. Lequel message est similaire à ceux envoyés par Bouteflika au dirigeant du Sahara Occidental, et qui fâche du côté du Maroc.