Maroc : Lalla Salma irremplaçable auprès de Mohammed VI ?

Lalla Salma née Bennani

La princesse Lalla Salma née Bennani est-elle irremplaçable auprès du roi Mohammed VI, malgré toutes les manœuvres dans le sens de faire oublier celle qui fut la Première dame du Maroc ?

Lalla Salma, du nom de la désormais ex-épouse du roi du Maroc, Mohammed VI, a disparu. Plus de deux années que celle qui fut la gardienne du temple n’apparaît plus aux côtés de celui qui fut son époux, le roi Mohammed VI. Une disparition de Salma Bennani qui a eu plusieurs interprétations. Il a en effet été rapporté que Lalla Salma, pour avoir contrarié le souverain, aurait pu être enfermée dans un des palais de Mohammed VI. Des idées allant dans le sens d’une disparition forcée par ses belles-sœurs ont aussi vu le jour. Mieux, il a même été dit que Lalla Salma serait morte, poignardée par Lalla Hasnaa, une sœur de Mohammed VI.

Plusieurs versions certes, mais un seul point de convergence : Lalla Salma a disparu. Et ce n’est un secret pour personne que la présidente de l’Association Lalla Salma pour la lutte contre le cancer ne s’entendait pas avec ses belles-sœurs. Ces dernières l’auraient ainsi mise à l’étroit au palais au point de signer sa disparition. Après le départ de Lalla Salma, ces sœurs du roi, notamment Lalla Meryem, et Lalla Hasnaa ont certes tenté de jouer le rôle de Première dame. En effet, les hôtes du royaume, jadis prises en charge par Lalla Salma, ont été gérées par les sœurs du souverain. Aussi, ont-elles bien géré le séjour au Maroc de Dona Letizia d’Espagne.

Côté diplomatie, Lalla Salma a en effet été remplacée par ses belles-sœurs, qui se sont bien occupé des invités du royaume. Qu’en est-il de la gestion des affaires personnelles du roi Mohammed VI ? Sur ce coup, c’est l’échec total des sœurs de Mohammed VI. En atteste le dernier scandale ayant secoué le palais, avec notamment des cas de vol d’objets de valeur appartenant au souverain. Une affaire qui a atterri sur la table du juge marocain et qui a abouti à la condamnation des prévenus à de lourdes peines de prison.

A lire : Nouveau scandale au Maroc : qui a volé les montres de luxe de Mohammed VI ?