Maroc, Divorce avec Mohammed VI : faut-il s’inquiéter du sort de Lalla Salma ?

Lalla Salma

Faut-il réellement s’inquiéter du sort de la princesse Lalla Salma, après sa séparation avec le roi du Maroc, Mohammed VI ? La question se pose avec acuité. Et pourquoi ? Les détails.

Lalla Salma, ex-Première dame du Maroc, est au centre de toutes les curiosités au royaume chérifien. Marocaines et Marocains se demandent où peut se trouver la présidente de la Fondation Lalla Salma pour la lutte contre le cancer. Celle-là qui fut la Première dame du Maroc et rangée d’un seul coup dans les oubliettes. Si le monde entier se demande où se trouve la princesse, c’est pour la simple raison que cette dernière n’a pas donné signe de vie depuis un moment.

A lire : Maroc, Affaire Lalla Salma : Mohammed VI et ses nombreux échecs

Comme nous le rappelions récemment, les quelque apparitions annoncées de la princesse en public, ont été l’œuvre de publications de journaux proches de Rabat. Des sorties annoncées de Lalla Salma sans preuves palpables. Et qui n’ont fait que raviver les inquiétudes autour de la personne de la princesse. Surtout, lorsque l’opinion se trouve confrontée à un Mohammed VI et son palas royal, restés muets au sujet de celle qui fit les beau jours du palais pendant quasiment 17 ans. Sans compter les rumeurs de situation conflictuelle au palais.

Tous les ingrédients réunis pour inquiéter plus d’un. Cette situation est d’autant plus lourde à supporter, pour les Marocaines comme pour les Marocains, lorsque des nouvelles rassurantes concernant Lalla Salma sont distillées, mais restées sans suite. En effet, tout dernièrement, il a été annoncé un retour imminent de la princesse Lalla Salma dans les activités officielles, avec notamment l’inauguration du plus grand centre de traitement des cancers du Maroc, dont les travaux ont été « achevés ».

A lire : Maroc : Lalla Salma, le grand retour !

Et près de trois mois après cette annonce, toujours aucune nouvelle concrète de Lalla Salma. Suffisant pour soulever une grosse vague d’inquiétudes, au royaume et dans la diaspora.