Mali : Boubou Cissé la taupe de Ouattara et de la CEDEAO ?

Boubou Cissé, ancien Premier ministre du Mali
Boubou Cissé, ancien Premier ministre du Mali

L’ancien Premier ministre malien Boubou Cissé serait-il l’informateur du Président ivoirien, Alassane Ouattara, et par ricochet de la CEDEAO ? En tout cas, le procureur du tribunal de la Commune IV de Bamako a fait état d’une enquête ouverte à propos d’une conversation attribuée à Boubou Cissé et Alassane Ouattara. Un vocal de près de cinq minutes qui circule sur les réseaux sociaux dans lequel un briefing est fait sur la situation au Mali après les sanctions de la CEDEAO.

La justice malienne a indiqué que l’authenticité d’un enregistrement audio présenté comme un échange entre l’ancien Premier ministre malien, Boubou Cissé, et le Président ivoirien, Alassane Ouattara, est en cours de vérification. Il s’agit d’un échange entre les deux hommes qui a porté sur la situation actuelle au Mali, suite aux sanctions infligées par la CEDEAO, l’UEMOA et l’UA. À la question supposée posée par Alassane Ouattara de savoir comment les choses se passaient au Mali, Boubou Cissé a commencé à dénigrer le régime de la Transition, faisant état d’une situation étouffante dans ce pays mis sous embargo.

« Malgré tout ce qu’ils veulent faire croire, la situation reste très difficile pour eux. Cela va être extrêmement difficile de tenir encore trois à quatre semaines. Surtout financièrement. La pression est là, elle est réellement là. Économiquement les prix ont flambé, surtout les denrées alimentaires. C’est difficile aujourd’hui de se procurer du riz à un prix normal, également le sucre. Le prix du ciment aussi a été affecté. La main d’œuvre commence à se plaindre un peu, les gens ne travaillent pas beaucoup… Ils ont beaucoup, beaucoup de pression… Mais ils essaient de gérer ça », révèle l’ancien Premier ministre malien.

« Faire croire qu’il n’y a pas de problème quoi », anticipe le dirigeant ivoirien. « Voila », renchérit Boubou Cissé. Et Ouattara de sonner la charge : « On voit qu’ils n’ont pas d’économistes parmi eux. Comment un pays qui a 30 à 40% de son budget financé par l’extérieur… Ils pourront payer les salaires un ou deux mois, mais c’est tout. Après, ils ne pourront même plus payer les salaires. 1 000 milliards d’entrant régional en 2021, ils n’auront plus ça, comment est-ce qu’ils vont faire », demande Alassane Ouattara dans l’audio en question.

Et Boubou Cissé de confirmer : « ils n’ont plus accès à ça. Oui, absolument », avant de révéler : « le ministre des Finances a sorti une lettre, il y a une dizaine de jours, où il menaçait carrément les banques commerciales… Il a insisté pour qu’elles souscrivent physiquement. Donc ils mettent la pression sur les banques où l’actionnariat malien est plus important. La BMS… ». Et Ouattara d’attaquer : « Ils sont idiots, la Russie est la onzième puissance économique aujourd’hui. La Russie n’a même pas les moyens du Canada ou de la Corée. Ce n’est pas la Russie qui va régler leurs problèmes. On voit que ce sont des naïfs et des ignorants ».

L’ancien Premier ministre malien Boubou Cissé enfonce : « Ils sont vraiment très, très naïfs. Il n’y a pas de gens qui réfléchissent autour d’eux, sur les questions économiques. Mais la réalité est en train de les rattraper. Ils seront écrasés par ça d’ici deux semaines ». L’enregistrement de cette discussion téléphonique entre le Président ivoirien et l’ancien Premier ministre malien fait l’objet d’une enquête préliminaire de la justice malienne, pour « atteinte ou tentative d’atteinte et complicités à la sûreté intérieure et extérieure du Mali ». Un audio jugé authentique par certains experts et le contraire par d’autres. La question qui se pose aujourd’hui est de savoir si Boubou Cissé est la taupe de Ouattara.

A lire : Jusqu’où ira le bras de fer entre le Mali et la France ?

YouTube video