Lupita Nyong’o : un Oscar pour une comédienne africaine après Charlize Theron ?

La comédienne kényane Lupita Nyong’o pourrait rapporter ce dimanche un Oscar au continent africain. A l’instar de la cinéaste égyptienne Jehane Noujaim dont l’œuvre, « The Square », est en lice pour le meilleur film documentaire.

Les Etats-Unis ont déjà choisi un Président né d’un père kényan (Barack Obama, pour les poissons rouges). Ils pourraient bien décerner un Oscar à une Kényane qui a vu le jour au Mexique. Les Etats-Unis et le Kenya, une histoire d’amour qui n’en finit plus… et qui pourrait bien faire entrer une jeune comédienne au Panthéon du cinéma. Lupita Nyong’o deviendrait la première Africaine à recevoir un Oscar pour un second rôle et la deuxième actrice du continent à décrocher cette distinction. En 2004, c’est la Sud-Africaine Charlize Theron qui repartait avec la statuette pour « Monster » de Patty Jenkis.

Dans un autre régistre, Jehane Noujaim, la réalisatrice égyptienne du documentaire « The Square » a décroché la première nomination pour son pays. Si elle remportait l’Oscar du meilleur documentaire, ce serait également une première. Le film revient sur la révolution égyptienne.

Oscars : le palmarès africain a trois entrées

Le continent africain ne peut se prévaloir que de trois distinctions aux Oscars. La Sud-Africaine Charlize Theron en décroche un en 2004 pour « Monster ». Pour retrouver des Africains oscarisés, il faut se tourner vers la catégorie Meilleur film étranger. Le film sud-africain Tsotsi, réalisé par Gavin Hood, en reçoit un en 2006. De même que la production franco-algérienne « Z » de Costa-Gavras remportera une statuette en 1969. Si Lupita Nyong’o décrochait l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle ou l’Egyptienne Jehane Noujaim, pour son documentaire « The Square », le palmarès africain s’étofferait quelque peu.

De Nairobi à Hollywood

Quant à Lupita Nyongo’o, c’est à quelques mètres de Los Angeles, où seront remis les Oscars ce dimanche, que la comédienne voit le jour le 1er mars 1983. Son père, le sénateur kényan Peter Anyang’ Nyong’o, y poursuit alors ses études. Son nom est un hommage à la terre qui l’a vu naître. Elle y reste quelque douze mois avant de regagner le pays d’origine de ses parents où la jeune femme de 31ans passe toute son enfance. Lupita Nyong’o se partage entre le Kenya et les Etats-Unis où elle entreprend ses études supérieures, notamment de cinéma et de comédie. Il en est de même dans l’industrie cinématographique où Lupita Nyong’o arbore aussi une double casquette : celle de réalisatrice et de comédienne. Elle débute sa carrière professionnelle d’actrice dans le court métrage de Marc Grey, « East River » (2008). Entre 2009 et 2012, elle est Ayira, l’une des héroïnes de la mini-série « Shuga » destinée au jeunes et co-produite par l’Unesco dans le cadre de son programme de lutte contre le sida. L’intrigue se déroule à Nairobi. En 2009, elle produit et réalise « In my genes » qui raconte la vie des Albinos et la marginalisation dont ils sont victimes dans son pays. Tout juste diplômée de la Yale School of Drama’s Acting program en 2012, elle obtient le rôle de Patsey dans le nouveau film de Steve McQueen « 12 Years a Slave ». Ce rôle qui lui vaut une nomination aux Oscars dans la catégorie meilleure actrice dans un second rôle.

Lors de cette saison de remises de prix que vient clore la 86e édition des Oscars, elle a fait une razzia. Sa performance a été notamment saluée par la Guilde des acteurs américains (SAG). La jeune comédienne a également reçu une NAACP Image Award décernée par la National Association for the Advancement of Colored qui milite pour une meilleure représentativité des Noirs et des minorités sur la scène culturelle américaine. Lupita Nyong’o était nommée aux côtés de l’une de ses idoles, Oprah Winfrey (« The Butler » de Lee Daniels). La cérémonie, qui s’est déroulée le 23 février, récompensait « Rebelle » de Kim Nguyen (meilleur film international) dans lequel la jeune actrice congolaise (RDC), Rachel Mwanza, tient le premier rôle.

Que réserve l’avenir à la Lupita Nyong’o ? Un Oscar ? Si ce n’est pas le cas, la nouvelle princesse d’Hollywood, vue récemment dans « Non-Stop » aux côtés de Liam Neeson, a un boulevard devant elle qui n’est pas encore le « Walk of Fame », mais qui semble prometteur.