« Non-Stop » : suspense aérien

181330.jpg-r_640_600-b_1_d6d6d6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Prêt pour un vol « Non-Stop » avec Liam Neeson ? A priori, l’idée n’est pas mauvaise, sauf si l’avion en question est sous la menace d’un terroriste. Le cinéaste espagnol Jaume Collet-Serra signe un film d’action de haut vol où l’on retrouve, entre autres, dans le cockpit Lupita Nyongo’o, la révélation de « 12 Years a Slave » que l’on revoit pour la deuxième fois sur grand écran.

Quelle serait votre pire cauchemar si vous étiez un air marshal, c’est-à-dire, un officier de la police de l’air américaine ? Recevoir peut-être, après le décollage de votre vol New-York – Londres, un sms sur une ligne sécurisée qui vous annonce qu’un passager sera tué toutes les 20 minutes si un transfert de 150 millions de dollars n’est pas fait. C’est exactement ce qui arrive au personnage de Bill Marks, interprété par Liam Neeson dans « Non-Stop, » réalisé par le cinéaste espagnol Jaume Collet-Serra. Le réalisateur mène rondement sa barque en réussissant à susciter une adhésion immédiate au désarroi dans lequel est plongé son héros.

Un subtil film d’action qui délivre un vrai message

Dans cet avion, où les 146 passagers sont des suspects potentiels, l’intrigue avance à petits pas et nourrit progressivement le suspense distillé par ce film d’action. A chaque instant, la psychologie des personnages est utilisée pour faire évoluer ce huis clos qui devient, alors que les minutes s’égrènent, insoutenable pour tous les protagonistes. D’autant que la probité de Bill Marks est immédiatement remise en cause. Inévitablement polarisé sur son héros, « Non-Stop » n’en est pas moins un subtil thriller dont la vraisemblance concourt à étayer un propos qui est éminemment politique. Depuis le 11-Septembre, la sécurité dans les aéroports et dans les avions est devenue drastique. Pour autant, la sécurité des passagers est-elle absolument garantie ? « Non-Stop » y répond à sa manière. A travers ses acteurs, le film renvoie souvent le spectateur au voyageur qu’il est – lubies, peurs, rituels et attitudes, tout y passe – tout en lui offrant une nouvelle perspective.

181330.jpg-r_640_600-b_1_d6d6d6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Liam Neeson partage l’affiche avec Julianne Moore, celle qui occupe le siège voisin, parce qu’elle a une préférence pour le côté hublot. On retrouve également dans les seconds rôles de cette équipée aérienne la comédienne kényane Lupita Nyong’o qui incarne une hôtesse de l’air. Découverte dans « 12 Years a Slave » de Steve McQueen, c’est la deuxième apparition au cinéma de celle qui est en lice pour un Oscar du meilleur second rôle. La cérémonie se tiendra le 2 mars prochain.