Afrique du Sud : « Tsotsi » remporte un Oscar

Le film sud-africain Tsotsi s’est vu décerner, dimanche à Hollywood, l’Oscar de la meilleure production en langue étrangère. Une consécration pour cette œuvre, déjà plusieurs fois primée, qui retrace les aventures d’un jeune de gang dans un township de Johannesburg.

Tsotsi oscarisé. L’œuvre du Sud-Africain a remporté la célèbre récompense américaine, dimanche, dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère. Lors de cette 78e édition de la cérémonie hollywoodienne, Tsotsi était en compétition avec quatre autres films : Don’t tell de Cristina Comencini (Italie), Joyeux Noël de Christian Carion (France), Paradise Now de Hany Abu-Assad (Palestine) et Sophie Choll – The final days de Marc Rothermund (Allemagne). Tsotsi n’en ait pas à son premier prix. En 2005, il a été primé une fois par les festivals de Toronto, Thessalonique et Los Angeles et deux fois par celui d’Edinburgh.

Le film est inspiré d’un livre du célèbre auteur sud-africain Athol Fugard et du film La Cité de Dieu de Fernando Meirelles. Il raconte les aventures de Tsotsi, un jeune de 19 ans qui commet des crimes pour survivre et qui cherchera la rédemption. « Nous n’avons pas voulu rendre le crime glamour. Nous n’avons pas voulu le rendre sensationnel. Mais nous avions besoin de montrer que le personnage de Tsotsi était dangereux, qu’il est capable de tuer », a expliqué Paul Raleigh, co-producteur du film.

Uniquement des acteurs locaux pour le casting

Tsotsi a été tourné à Soweto, un township de Johannesburg. Un nom signifie « brute » en tsotsi taal en argot. Argot d’ailleurs utilisé pour les dialogues du film. Le réalisateur a choisi pour son casting des acteurs du pays, dont le charmant Presley Chweneyagae, qui incarne le rôle principal. Un rôle dont il s’est naturellement senti proche, puisqu’il a lui-même vécu dans une banlieue noire pauvre.

Le ministre sud-africain des Arts et de la Culture a déclaré lundi toute sa satisfaction de l’oscar remporté. « Leur réalisation a révélé au monde, et aux Etats-Unis en particulier, que le talent sud-africain – comme l’a mis en évidence l’actrice Charlize Theron, qui a remporté une récompense et a été nominée une seconde fois pour l’Oscar, par exemple – n’a pas seulement le potentiel de se tenir à un haut niveau et de faire compétition à armes égales avec nos homologues internationaux : il est aussi de classe mondiale ». Le film, qui a fait un tabac dans le pays, doit sortir sur les écrans français le 19 juillet prochain.