Libération des élèves enlevés au Nigeria : lueur d’espoir dans un contexte d’insécurité


Lecture 2 min.
Elèves kidnappés au Nigeria
Elèves kidnappés au Nigeria

Le Nigeria a connu un soulagement avec la libération de 137 élèves kidnappés le 7 mars par des hommes armés dans leur école de Kuriga, dans l’État de Kaduna.

Durant 17 longues journées, les familles des 76 filles et 61 garçons âgés de 8 à 15 ans ont vécu dans l’angoisse et l’incertitude. Enlevés de leur école dans le village de Kuriga, les enfants ont été emmenés dans les forêts du pays par des bandits armés, un fléau qui gangrène le nord-ouest et le centre-nord du Nigeria. Ce samedi, leur libération a été effective.

Multiplication des enlèvements contre rançon

Le gouverneur de l’État de Kaduna, Uba Sani, a qualifié la libération des élèves de «jour de joie». L’armée nigériane a joué un rôle important dans le sauvetage, avec le soutien du président Bola Ahmed Tinubu et du conseiller à la sécurité nationale. Les circonstances exactes de la libération n’ont pas été dévoilées, mais les négociations avec les ravisseurs semblent avoir joué un rôle.

Si la libération des élèves de Kuriga est une victoire importante, elle ne doit pas occulter la réalité du problème des enlèvements contre rançon au Nigeria. D’après SBM Intelligence, un cabinet nigérian de conseil en risques, 4 777 personnes ont été kidnappées depuis l’investiture du président Tinubu, en mai 2023. De nombreuses victimes restent encore en captivité.

Un défi pour le gouvernement

Le gouvernement nigérian est confronté à un défi majeur pour mettre fin à ces actes de violence et garantir la sécurité de ses citoyens. Des mesures plus strictes contre les bandits armés, un meilleur contrôle des armes et une collaboration accrue entre les forces de sécurité sont nécessaires.

Malgré les défis persistants, la libération des élèves de Kuriga symbolise la résilience du peuple nigérian et sa détermination à vaincre l’insécurité. C’est un appel à l’action pour le gouvernement et la communauté internationale pour redoubler d’efforts et protéger les populations vulnérables. Certes la libération des élèves de Kuriga est une lueur d’espoir, mais le combat contre l’insécurité et les enlèvements au Nigeria continue.

Avatar photo
Très attaché à l’Afrique Centrale que je suis avec une grande attention. L’Afrique Australe ne me laisse pas indifférent et j’y fais d’ailleurs quelques incursions
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter