Les Kabyles au 6e ciel

Les Algériens de la Jeunesse sportive de Kabylie (JSK) ont remporté ce week-end leur troisième Coupe de la Confédération africaine de football d’affilée, malgré leur défaite face au Tonnerre de Yaoundé, 0 but contre 1.

Les Camerounais du Tonnerre Kalara club (TKC) de Yaoundé n’ont pas beaucoup de choses à se reprocher. Ils sont tombés sur une équipe trop forte pour eux, la Jeunesse sportive de Kabylie. Les 35 000 supporters du stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé rêvaient d’un exploit : remonter les quatre buts encaissés lors du match aller, à Alger.

Un pari difficile car l’équipe adverse est double détentrice de la Coupe de la Confédération africaine de football (Caf) et entend garder définitivement le trophée chez elle. Les coéquipiers du Libérien Francis Doé se sont jetés, dès l’entame du match, sur les buts de Lounès Gaouaoui. Cette volonté offensive se concrétisera à la 11e minute par une reprise opportune de Jean Eyoum. Très motivés, les Camerounais multiplient les attaques… et les fautes. Obligeant l’arbitre tunisien Hicham Khirat à intervenir très souvent.

Le Tonnerre s’essouffle

Les Canaris ont opté pour une tactique très simple : défendre l’acquis d’Alger. Avec un avantage de quatre buts, ils ont décidé de gérer le match en se retranchant en défense et de répondre par des contre-attaques. Une méthode qui a énervé les sociétaires du TKC. Dans leur désir de réduire la marque, les poulains de Ntoungou Mpilé confondent vitesse et précipitation. Leurs offensives, peu inspirées, butent sur le mur kabyle, très dense. Au fil des minutes, les locaux voient la Coupe prendre l’avion pour la Kabylie. Et tombent dans la facilité. Ils contestent les fautes sifflées par l’arbitre et multiplient les accrochages.

Carton rouge pour le public. Le stade Ahmadou Ahidjo risque d’être suspendu pour quelques matchs. L’arbitre assistant tunisien Taoufik Oueslati a été blessé à la tête par un projectile lancé des tribunes après 5 minutes de jeu. La partie a repris après une interruption de 20 minutes.

Au coup de sifflet final, les Kabyles laissent éclater leur joie. Ils gardent définitivement la Coupe de la Caf et portent à six le nombre de leurs sacres africains.

Lire aussi

Une sixième étoile pour les Kabyles.

Les Kabyles face au Tonnerre.

Interview de l’entraîneur du TKC de Yaoundé.

Résumé de la finale de la Coupe de la CAF 2001.

La Jeunesse Sportive de Kabylie, un club de légende.