Le Sénégal et le Cameroun normalement

La qualification en demi-finales des Lions et des Lions indomptables est logique. A aucun moment, la République démocratique du Congo et l’Egypte n’ont inquiété leurs adversaires triomphants. La présence du Sénégal et du Cameroun à ce stade de la compétition n’est pas une surprise.

Comme à l’entraînement. Les Sénégalais n’ont pas sorti le grand le jeu pour éliminer les modestes Congolais. Les Lions ont maîtrisé tous les compartiments du jeu du début à la fin de la rencontre. Les Simbas ont plus couru derrière le ballon que construit des actions dangereuses, capables de déstabiliser les Lions. Même si on sentait, au début de la seconde période, qu’ils étaient capables de retourner la situation. Menés par un but, les Simbas avaient tout l’espace pour développer leur jeu offensif. L’absence de leur avant-centre et capitaine Shabani Nonda n’est pas pour les motiver.

El Hadji Diouf réduit leurs espoirs en poussière avec un joli tir cadré.  » Sur le deuxième but, j’étais seul, dans un angle fermé, j’ai remis la balle sur El Hadji. Contre le Nigeria, c’est une revanche (du quart de finale de la CAN-2000, perdu 2-1 par le Sénégal), mais on verra demain. En ce qui concerne les nombreux heurts, quand on perd, on s’énerve parfois vite « , explique à l’Afp l’attaquant Souleymane Camara.

Le Cameroun en toute logique

Patrick Mboma, encore et toujours. Les Lions indomptables, sans se forcer, rejoignent le dernier le carré. Patrick Mboma signe la victoire et prend la tête du classement des buteurs avec trois réalisations. Les Pharaons n’ont jamais été en mesure d’inquiéter les coéquipiers de Rigobert Song. L’entrée de Hossam Hassan, l’Egyptien aux 159 sélections, ne change pas grand chose à la physionomie de la rencontre. Les Pharaons ont laissé le milieu de terrain aux redoutables attaquants camerounais qui auraient pu aggraver la marque à de nombreuses reprises, notamment par Eto’o et Etame.

Dans le dernier carré, le Mali fait figure d’intrus. Un nain au pays des géants. Le Cameroun, le Sénégal et le Nigeria n’ont encore encaissé aucun but dans le tournoi. Pourtant, les Aigles conservent toutes leurs chances face aux Lions indomptables. La rencontre Sénégal-Nigeria s’annonce comme la revanche de la CAN-2000, où les Super Eagles avaient battu les Lions de Dakar. Jeudi sera explosif.

Lire aussi :

L’envol majestueux des Aigles :

Les Simbas rejoignent les Lions indomptables :

Le Mali et le Nigeria en quarts :

La mauvaise passe du foot maghrébin :