Le Mali et le Nigeria en quarts

Les Maliens ont réalisé l’exploit en l’emportant brillamment face à l’Algérie par deux buts à Zéro. Ils se sont qualifiés aux quarts de finale en compagnie du Nigeria qui a mis fin aux rêves du Liberia de George Weah.

Joie à Bamako, abattement à Alger. Les 50 000 supporters du Stade de Bamako n’en demandaient pas tant. Malgré une chaleur étouffante, les Aigles ont allié art et manière pour se débarrasser des Fennecs. Les Maliens ont plié la rencontre dès la première mi-temps en inscrivant deux jolis buts. Face à des Algériens tétanisés, Mamadou Bagayoko et Bassala Touré n’ont eu aucune difficulté pour placer deux banderilles assassines. Les protégés de Rabah Madjer étaient très en dessous de leur niveau et, malheureusement pour eux, les Aigles étaient survoltés. Multipliant les prouesses techniques et les offensives inspirées, les coéquipiers auraient pu aggraver largement le score s’ils n’avaient pas succombé à la précipitation et à la facilité. Dans les rues de Bamako, l’ambiance était à la fête. La nuit était l’hôte de centaines de milliers de supporters en extase. L’aventure continue pour le Mali.

Weah tire sa révérence

C’est par le plus petit des scores que les Super Eagles ont mis fin aux rêves de George Weah. Le Nigeria, par l’intermédiaire de son attaquant en forme Julius Aghahowa, après avoir barré la route au Liberia pour la Coupe du monde, a écourté son aventure africaine.  » Cette fois, c’est bien fini. Cela a été un grand match pour une dernière sortie. J’aurais bien sûr voulu gagner, mais je suis content et fier de l’équipe « , tranche Mister George. Déçu par les autorités de son pays qui ne l’avaient jamais soutenu, l’ancienne star de Milan AC se retire très dépité. Il laisse entendre que le retrait de son maillot (numéro 14) de la sélection nationale lui ferait plaisir.  » Je n’ai pas à dicter le comportement de quiconque, mais c’est quelque chose que j’apprécierais. J’ai porté ce maillot pendant 15 ans et cela signifie beaucoup pour moi « .

Ce mardi soir, les Lions indomptables, déjà qualifiés, seront opposés au Togo et les Eléphants ivoiriens aux Congolais. La seconde qualificative est à la portée des trois équipes, de niveau sensiblement proche.

Lire aussi : La mauvaise passe du foot maghrébin :