Le programme «Good Food for Cities» de l’ONG RIKOLTO à l’école Daniel Brottier

Pierre Khar Tine
Pierre Khar Tine, Directeur de l'école Daniel Brottier

Dans le cadre du programme « Good Food for Cities », l’ONG RIKOLTO a noué un partenariat avec l’école Daniel Brottier de Thiès (70 km de Dakar). Une rencontre de partage et de sensibilisation a été organisée au sein de l’établissement scolaire qui accueille pas moins de 1 200 élèves. Afrik.com est allé à la rencontre du Directeur de l’école, Pierre Khar Tine, qui revient en détail sur les projets initiés pour une meilleure prise en charge de l’alimentation des élèves.

L’alimentation à l’école reste un casse-tête chez les parents certes, mais aussi les responsables d’établissements, surtout lorsque les écoles disposent de cantine. Dans le but de trouver une solution à cette problématique, l’école Daniel Brottier et RIKOLTO ont décidé de travailler main dans la main, afin de mettre les enfants dans les conditions optimales d’alimentation. Ce, à travers le programme « Good Food for Cities », qui est un programme d’approvisionnement des villes en produits sains nutritifs et durables. Un approvisionnement qui vient des producteurs, mais également des femmes transformatrices de céréales locales.

Gestion saine du cadre des enfants

« RIKOLTO a le projet pédagogique de l’école qui dit : « un environnement sain, des élèves disciplinés pour une école de référence. Et c’est dans ce cadre que l’ONG nous accompagne dans la mise à la disposition des élèves d’une alimentation saine. Nous recevons 1 272 élèves, un effectif non négligeable. Et qui dit effectif important dit lourdes responsabilités et nous en sommes conscients. Mon équipe pédagogique, le personnel de l’école, en adéquation avec la Direction de l’enseignement catholique, tente, chaque jour, de relever le défi d’une gestion saine du cadre des enfants. Aujourd’hui, c’est une aubaine pour Daniel Brottier, l’Ecole privée catholique en général, de voir une ONG comme RIKOLTO venir nous appuyer, notamment au niveau de la cantine scolaire. C’est un aspect important, que lorsqu’on s’occupe de l’éducation d’enfants en nombre important, qu’on leur propose une alimentation saine », se réjouit Pierre Khar Tine.

Mme Anne Catherine Kane, lors de la réunion de sensibilisation et d’information

Une formation des acteurs a été initiée à cet effet. Elle a d’ailleurs été saluée par Pierre Khar Tine. « Les gérantes de la cantine et les vendeuses en service à l’école ont bénéficié d’une formation devant leur permettre de disposer d’outils nécessaires pour mieux gérer l’alimentation des enfants afin qu’elle soit saine. Daniel Brottier à Thiès et Hyacinthe Thiandoum à Dakar sont les écoles tests. Un privilège qui nous a donc été offert, ce qui me fait dire que nous n’avons pas droit à l’erreur. C’est ce qui explique une implication de toute la communauté éducative, le personnel, les parents d’élèves, le Gouvernement scolaire, les vendeuses et les cuisinières afin d’aboutir à une meilleure harmonisation des actions », a poursuivi M. Tine.

Adopter de bonnes habitudes alimentaires

« Je pense que disposer d’un jardin potager à l’école, grâce à l’appui de RIKOLTO, est un apport qui revêt un aspect multidimensionnel. Tant au niveau des enseignements-apprentissages. Déjà quand on va commencer à désherber, ce sera des leçons. De même, lorsqu’il s’agira de faire les plans où la géométrie interviendra, avec les différentes figures. Ensuite, nous aurons l’arrosage, où il sera question d’apprendre aux enfants comment entretenir une plante. Donc quasiment toutes les leçons se feront dans le jardin botanique. C’est donc une chance que RIKOLTO vienne s’investir dans le jardin potager de Daniel Brottier », a conclu le responsable.

Anne Catherine Kane, Program Manager pour Good Food for Cities, a de son côté, précisé que « l’ONG a démarré avec les cantines scolaires, avec comme objectif d’amener les acteurs à adopter de bonnes habitudes alimentaires : le personnel de l’école, les enfants, les vendeuses et les responsables de la cantine. Il faut faire en sorte que tout ce que consomment les enfants soit sain avec des produits locaux, des jus locaux… ». L’objectif de ce projet, selon Anne Catherine Kane, est de faire en sorte que chaque citoyen sénégalais puisse avoir accès à une alimentation saine, nutritive et durable à base de produits sains. « On, parle d’agoécologie, une agriculture qui utilise de l’engrais agricole, où les producteurs adoptent les bonnes pratiques agricoles », résume-t-elle.

Objectif global de la collaboration

– Promotion d’une alimentation saine à l’école

– Promotion de modèles d’affaires inclusifs afin d’améliorer l’accès aux élèves de Daniel Brottier à des aliments sains, nutritifs, produits de manière durable

– Inciter à la définition d’une politique pour une alimentation saine dans les écoles de Thiès

Résultats attendus de la collaboration

Résultat 1 : La communauté scolaire de Daniel Brottier est sensibilisée à l’importance d’une alimentation saine produite de manière durable.

Résultat 2: L’alimentation au sein de l’école s’améliore et l’approvisionnement en produits sains est plus inclusif des petits producteurs, des citoyens vulnérables, des jeunes et des femmes.

Résultat 3: Une politique habilitante et un environnement favorable au niveau local, incitent à une alimentation saine, durable et nutritive dans la ville de Thiès.

  • Basée sur une démarche participative et inclusive pour atteindre l’objectif global et les résultats attendus. Les deux parties ont conjointement décidés de s’attribuer et de satisfaire les rôles ci-après :

Rôle de l’Ecole Daniel Brottier dans la mise en œuvre de la stratégie

  • Elaborer conjointement, réaliser, suivre et évaluer les activités du projet comme indiqué dans les plans d’action de manière effective et efficace ;
  • Déployer le personnel adéquat et qualifié pour mettre en œuvre les rôles qui lui sont attribués.
  • Assurer l’utilisation efficace et efficiente des ressources (financières et matérielles) mises à disposition par RIKOLTO, conformément aux lois locales et à la réglementation de RIKOLTO et des organismes donateurs qui rendent les fonds disponibles.
  • Se conformer aux processus de RIKOLTO pour le suivi et le rapportage d’impact et financier, conformément aux conditions stipulées dans le contrat de financement annuel et en rapport avec les plans d’action définis et approuvés
  • Rechercher des fonds supplémentaires en vue d’une mise à l’échelle des expériences probantes et réussies.
  • Permettre la mise en œuvre des activités spécifiques prévues conjointement d’une manière effective et efficace. Cela implique entre autres d’assurer un suivi et un soutien technique et financier permettant la réalisation des activités engagées, en accord avec le budget alloué dans le cadre de la coopération
  • Déployer le personnel adéquat et qualifié (local et/ou international) pour participer à la mis en œuvre des activités et pour soutenir et encadrer l’Ecole Daniel Brottier afin qu’elle puisse remplir son rôle. Dans le cas où un service spécifique de renforcement des capacités de l‘Ecole est nécessaire, et que ce service est en dehors de la portée et de l’expertise de ce que RIKOLTO et son personnel peuvent offrir, RIKOLTO peut engager et financer une partie externe (prestataire de services ou consultant).
  • Fournir des ressources (financières et matérielles) à l’Ecole Daniel Brottier afin qu’elle puisse jouer pleinement son rôle.
  • Rechercher des fonds supplémentaires pour élargir ou étendre les interventions prévues dans le cadre de l’entente
  • Les rôles des deux parties font l’objet d’un examen stratégique annuel effectué conjointement avec tous les partenaires de mise en œuvre du programme afin de s’assurer qu’ils restent actuels et réalistes, compte tenu de l’évolution du contexte.
  • Les deux parties s’engagent à collaborer de manière harmonieuse et à renforcer mutuellement leurs capacités par le biais d’un dialogue régulier, du partage des connaissances et de l’engagement dans des trajectoires d’apprentissage communes.
  • L‘Ecole Daniel Brottier accepte de contribuer à l’apport de preuves et leçons tirées des interventions faisant l’objet de la présente entente à des plateformes et réseaux internationaux en fonction du plaidoyer international et de la mise à l’échelle.
  • La durée de l’entente est prévue pour 05 ans couvrant la période 2022 – 2026

Lire : Sénégal : les écoles Sainte Anne et Daniel Brottier de Thiès fêtent Saint-Joseph