Sénégal : l’école Daniel Brottier de Thiès tient son gouvernement scolaire

img_1774.jpg

En fin septembre 2014, lors du conseil de rentrée qui a trouvé comme slogan : « Daniel Brottier, une école accueillante des élèves disciplinés, pour une école de référence », l’idée d’installer un gouvernement scolaire a été inscrite dans le projet éducatif de l’école Daniel Brottier de Thiès (70 km de Dakar).

A Dakar,

img_1774.jpg « Le gouvernement scolaire permettra à nos élèves de prendre en charge les préoccupations de la communauté éducative de manière démocratique et responsable. A travers ce que nous voyons dans le monde, il urge d’initier de nouvelles formes d’organisation dès le bas âge pour asseoir la culture de la paix, de la réussite, de l’éducation à la citoyenneté, aux droits humains, à la démocratie et à la diversité ». C’est e ces termes que le Directeur de l’établissement scolaire, situé dans le quartier Petit Thialy de Thiès, a justifié la nécessité de mettre e place ce gouvernement scolaire.

img_1766.jpg L’organisation de ce scrutin, pilotée par Abel Tine, Assistant pédagogique, a nécessité la mise en place d’une commission mixte composée d’enseignants. Cette commission est devenue le Conseil Constitutionnel scolaire qui a mis en place la procédure suivante :

 Le choix des délégués de classe (en début d’année, il a été décidé que les 5 premiers de chaque classe à la première composition seraient des délégués.

 La mise en place de l’assemblée de l’école (120 enfants) avec le conseil constitutionnel

 L’appel à candidature (tous les candidats intéressés pouvaient retirer le formulaire (CM1 ou CM²) où il fallait préciser son identité, son symbole et son programme axé sur le projet éducatif.

 La sélection et la proclamation liste officielle des candidats

 Le retrait des cartes d’électeurs, confectionnées à l’image de la carte d’identité scolaire vendue à 100f pour permettre une autonomie financière du gouvernement scolaire.

 Le début de la campagne électorale après la levée des couleurs (chaque candidat décline son symbole et son programme) et cela pendant 2 semaines.

 L’affichage dans la cour (photo et bulletin joint), dans le cadre de la campagne électorale

 Les élections du gouvernement scolaire avec tout le matériel nécessaire emprunté auprès de la préfecture (urnes, isoloirs, encrier, encre indélébile, cachets a voté à l’image les scrutins au Sénégal).

 La proclamation des résultats.
Il y eut au total 1 400 bulletins imprimés pour le vote des 1 232 élèves que compte l’établissement. Les élèves ont voté par classe et dans la plus grande discipline.

img_1763.jpg Le candidat vainqueur, Jules François Ndong, est devenu Président. Il a été suivi de Gansiry Gning, Premier ministre. Après concertation, ces deux personnalités nouvellement élues ont choisi les membres du gouvernement formé de 5 ministres titulaires et 5 vice-ministres. Après la prestation de serment du Président et l’installation du gouvernement, le premier Conseil des ministres sera l’occasion pour chaque membre du gouvernement de définir les axes prioritaires.

img_1765_1_.jpg « Avec ce gouvernement, l’école Daniel Brottier veut que la violence, les bagarres, les jeux dangereux, l’intolérance, entre autres, soient combattus, que des actions pour la promotion de la paix soient menées, qu’il y ait l’entraide scolaire et que les règles sociales civiques et morales soient respectées à l’école, à la maison et partout où évolueront les enfants-ainsi l’école aura un environnement d’enseignement- apprentissage propice qui favorisera la réussite de tous les élèves, car ils seront impliqués dans les organes de gestion, de concertation et de décision », indique le Directeur Pierre Khar Tine.

Composition du gouvernement scolaire

img_1772.jpg

 Président : Jules François Ndong

 Premier ministre : Gansiry Gning

 Ministre des Finances et de la Solidarité: Fatim Ndiaye Niang

 Ministre de l’Intérieur chargé de la discipline et de la médiation : Victor Joseph Sarr

 Ministre de l’Environnement, de l’Hygiène et de la Santé : Paul Christophe Ndecky

 Ministre de la Culture, des Sports et des Loisirs : Lamine Seck

 Ministre de l’Education, de l’Entraide scolaire et de la Communication : Fatou Kiné Dieng
NB: chaque ministre est assisté d’un vice-ministre