Le Maroc « supprime » le poste d’Ambassadeur en Algérie


Lecture 2 min.
Mohammed VI, roi du Maroc,
Le roi du Maroc, Mohammed VI

Le royaume du Maroc vient de mettre fin aux fonctions de Lahcen Abdel Khaleq, ambassadeur du Maroc en Algérie. Par la même occasion, ce poste a été supprimé par les autorités royales, puisqu’aucun autre diplomate n’a été nommé en remplacement.

C’est dans le Bulletin Officiel publié le 30 décembre 2021 que le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a mis un terme aux fonctions de Lahcen Abdel Khaleq, ambassadeur du Maroc en Algérie. Cette décision intervient au moment où les relations entre Alger et Rabat sont des plus tendues avec de récurrentes escalades.

Il faut noter que les relations entre les deux pays ont pris une tournure exceptionnelle, le 24 août dernier, suite à la décision d’Alger de rompre les relations diplomatiques avec Rabat. Ce, consécutivement à la sortie du Représentant permanent du royaume chérifien auprès des Nations-Unies, Omar Hilale, qui avait manifesté son soutien au « vaillant peuple kabyle », une organisation que l’Algérie considère comme terroriste.

Moins d’un mois plus tard, après avoir exigé en vain des excuses du Maroc ou même une simple condamnation par les autorités royales de cette sortie de Hilale, l’Algérie passait à la vitesse supérieure en interdisant, le 22 septembre 2021, son espace aérien aux avions marocains, civils comme militaires, y compris les appareils immatriculés au royaume. Et depuis cette date, c’est l’escalade.

Si l’Algérie s’est autorisée un exercice militaire naval non loin des frontières marocaines, en plus de dresser des missiles en direction du royaume, le Maroc s’est, lui, lancé dans une folle course à l’armement. Missile, anti-missile, avions de combat, drones et autres recrutements de personnel accompagné d’une formation de pointe, tout y est passé. Le but : renforcer les capacités militaires du Maroc, pour parer à toute « éventuelle attaque ».

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter